Wuki présente une ventilation piste par piste de son premier album « WukiWorld »

Cela fait 10 mois depuis Wuki a sorti pour la première fois « Chicken Wang », le premier single de son premier album alors à venir, WukiWorld. Maintenant, le projet est enfin terminé et c’est une course folle du début à la fin. Couvrant 10 pistes et 30 minutes, mais avec des noms comme Diplo, Smokepurpp, Shaq et Scrilla King, Softest Hard, et plus encore, il est assez long pour capter votre attention et assez court pour que vous n’ayez pas à vous sentir coupable d’écouter. deux fois, peut-être trois fois de suite.

Bien que les styles des pistes individuelles varient, comme il se doit, ils sont tous liés à la philosophie originale de Wuki. C’est-à-dire – gros bangers de club avec un avantage et toujours un élément de surprise.

Wuki dit à propos de l’album: «Après une année entière et quelques retards, je suis tellement content de sortir mon premier album. Je veux que ce corps de travail montre tous les coins étranges de mon cerveau et comment j’aime aborder la musique sous un million d’angles tout en conservant mon son.

Avant la sortie de l’album, nous avons pris contact avec Wuki et lui avons demandé de nous donner une ventilation piste par piste de WukiWorld, vous pouvez donc lire ci-dessous tout en écoutant pour avoir une idée complète de son processus de pensée derrière chaque piste, même si c’est juste, « Je voulais faire un banger. »

Amour 2.0

Je voulais lancer mon album avec quelque chose qui sort de l’ordinaire pour moi. Normalement, je n’utilise pas beaucoup de mélodies dans ma musique, mais j’ai fait cette petite boucle vocale et ça sonnait parfaitement. Cette chanson parle de vaincre la peur avec amour. Nous avons tous besoin d’un peu plus d’amour dans le monde, et bien que cela puisse être un peu ringard pour moi, j’ai senti que c’était une excellente façon de commencer l’album.

Chicken Wang (ft. Diplo & Snappy Jit)

Quand je fais de la musique, j’essaie toujours de faire quelque chose qui surprendra les gens, mais qui les fera toujours danser. Je suis vraiment influencé par la basse de Miami, alors je voulais le montrer ici. J’adore la façon dont cela est sorti – je pense que c’est vraiment unique mais toujours très digeste et dansant.

Bad Girl Drumma (avec Juvenile)

Ce morceau signifie beaucoup pour moi parce que je suis un grand fan de Juvenile. Je voulais faire quelque chose qui avait un peu le rebond de la Nouvelle-Orléans mais qui avait toujours le son Wuki. Je pense que je l’ai cloué!

Hey Mesdames (ft. Yung Baby Tate & Stoppa)

C’est ma tentative d’une chanson pop! J’ai toujours eu du mal à créer un morceau pop / vocal typique, donc je savais que je devais y arriver d’une manière différente. Je voulais que ce soit amusant, accrocheur et familier.

Birdz (avec Smokepurpp)

Je savais que l’album avait besoin d’au moins un banger dessus. Je suis très inspiré par tous les types de musique rap, donc j’étais tellement content quand j’ai entendu que Purpp était à bord. Il a écrasé ces couplets et je pense que c’est un mélange génial de rap / EDM.

Je te vois (ft. Stoppa)

Cette chanson est un peu plus conceptuelle. J’ai toujours voulu créer une piste qui soit fondamentalement une longue construction en drop. C’est presque comme une expérience pour la piste de danse.

SHUTUP (avec Shaq & Scrilla King)

Pas grand chose à dire sur celui-ci à part le fait de faire un banger. Shaq jouait cela avant la quarantaine, ce qui était vraiment une expérience surréaliste.

Je suis haut

Donc, un soir, je me suis super cuit et j’ai fait cette petite boucle que vous entendez au début. Je voulais faire quelque chose de super trippant et relaxant mais aussi amusant.

Famille (avec le plus doux dur)

Pour une raison quelconque, cette chanson me rappelle un groupe de personnes au Royaume-Uni moshing. J’avais du mal à terminer celui-ci, alors j’ai demandé à Softest Hard d’ajouter quelques éléments. Elle l’a vraiment amené au niveau supérieur et j’adore la façon dont il est sorti.

Parle de moi au monde (ft. Sebastian)

C’est une chanson sur la perte et la persévérance. J’ai perdu ma mère d’un cancer du pancréas il y a sept ans et cela a vraiment façonné qui je suis aujourd’hui. Je n’ai jamais été le meilleur avec les paroles, alors j’ai demandé à mon ami Sebastian de m’aider. Je lui ai dit ce que j’allais faire et il a trouvé ça très vite. Je pense qu’il a absolument réussi et je ne pourrais pas être plus heureux de la façon dont celui-ci est sorti. J’étais littéralement en larmes en créant la version finale de cette chanson.

Revenir en haut de page