WarnerMedia étudie «l'environnement de travail toxique» au salon Ellen DeGeneres

WarnerMedia a ouvert une enquête sur des allégations d'inconduite et un environnement de peur sur le tournage de Le spectacle Ellen DeGeneres. Via Le Hollywood Reporter, la nouvelle intervient 11 jours après un rapport Buzzfeed dans lequel dix anciens et un employé actuel décrivaient un «environnement de travail toxique».

Les rumeurs d'abus verbaux, de représailles et de racisme ont persisté Ellen pendant des années. Mais les histoires rapportées par Buzzfeed sont toujours inquiétantes, impliquant peu de tolérance pour les urgences familiales, des règles appliquées de manière incohérente et des tentatives de faire taire les travailleurs qui ont exprimé des préoccupations. Une femme a pris un congé de maladie après une tentative de suicide et, à son retour, son poste a été supprimé. Une femme noire qui s'opposait au terme «animal spirituel» a été qualifiée de «police du PC», puis réprimandée par un producteur pour avoir suggéré que l'équipe pourrait bénéficier d'une formation sur la diversité. Ces événements et d’autres ont précipité l’enquête de WarnerMedia, bien que peu d’autres détails soient connus pour le moment.

La plupart des allégations d'inconduite visaient la direction de l'émission et Buzzfeed n'a pas trouvé de preuve de mauvais comportement de la part de l'animatrice de «Be Kind» elle-même. Mais certains anciens employés ont exprimé leur frustration que DeGeneres soit trop éloigné de la production de l'émission. Une personne a déclaré: "Si elle veut avoir sa propre émission et avoir son nom sur le titre de l'émission, elle doit être plus impliquée pour voir ce qui se passe."

DeGeneres a parfois été critiqué pour ne pas être gentil lorsque les caméras ne tournent pas. L'un de ses invités récents et un ancien garde du corps l'ont tous deux qualifié de «froide». Mais là encore, DeGeneres a rencontré beaucoup de gens au fil des ans, et personne ne l’a jamais accusée de bien pire que de ne pas dire «bonjour» ou de refuser de bavarder. Le spectacle EllenLa culture «toxique» de la société appartient à une autre catégorie d’inconduite et semble être un problème de gestion.

Trois des producteurs exécutifs de la série – Ed Glavin, Mary Connelly et Andy Lassner – ont promis de «faire mieux». Ils ont déclaré à Buzzfeed: «Pour mémoire, la responsabilité quotidienne de Le spectacle Ellen est entièrement sur nous. Nous prenons tout cela très au sérieux et nous nous rendons compte, comme beaucoup dans le monde l’apprennent, que nous devons faire mieux, nous nous engageons à faire mieux et nous ferons mieux. »

WarnerMedia a jusqu'à présent refusé de commenter.

Revenir en haut de page