"Vous ne pouvez pas aider quelqu'un qui ne veut pas être aidé"

Il est très rare d'entendre l'un des membres de Statique-X discutant de la mort du leader fondateur du groupe, Wayne Static. Mais, dans une récente interview avec le podcast "Rock & Roll Beer Guy", le bassiste Tony Compos s'est adressé à la mort de son ancien coéquipier et ami. Static est décédé en 2014, surdosé à la suite de la prise de Xanax et d'autres médicaments sur ordonnance et de leur mélange avec de l'alcool.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Lors de l'interview, transcrite par Blabbermouth, Compos a déclaré à propos de Static: "Je ne veux pas m'attarder sur ce truc. C'était juste un très mauvais moment pour le groupe et pour moi personnellement. En bref, le groupe s'est effondré. Wayne s'est effondré. vraiment impliqué dans la drogue et il est devenu accro et, malheureusement, cela lui a coûté la vie.

"Vous ne pouvez pas aider quelqu'un qui ne veut pas être aidé. Vous pouvez faire tout ce que vous pensez l'aider, mais si la personne ne veut pas d'aide, elle ne la prendra pas," continua-t-il.

"Malheureusement, Wayne n'a pas été le premier ami que j'ai perdu à cause de la toxicomanie, donc c'était comme si ça se reproduisait à quelqu'un d'autre avec qui je suis proche. Et ça craint à chaque fois."

Lorsqu'on lui a demandé si, à cause de la mort de Static, était-il devenu un défenseur de la consommation de drogue, Compos a répondu: "Non, je ne le suis pas. J'ai toujours eu la position de: 'Faites ce que vous voulez, mais si cela commence à vous gêner de ce que vous avez à faire, alors vous devez commencer à repenser vos priorités. Je suis arrivé à un point avec l'alcool où ça commençait à affecter mes performances sur scène, et j'ai dû le recomposer. Et maintenant je suis juste vieux, et je ne peux plus supporter la gueule de bois, alors je dois le composer il y a longtemps maintenant. "

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Compos a noté à quel point il est facile pour un musicien de se laisser prendre par la boisson et la drogue sur la route. "Lorsque vous, en tant que membre du public, allez à un spectacle, vous pouvez aller à un spectacle une, deux, trois fois par semaine, peut-être, en haut", at-il expliqué. "Pour nous, en tant que musiciens, nous faisons ça tous les soirs, donc dans chaque ville, il y a quelqu'un de nouveau qui dit:" Hé, mec. Prends un verre. Fume ça. Fais une réplique de ça. " Et quand tu fais ça tous les jours, ça te rattrape, mec.

"La seule chose que j'ai faite était de boire et de fumer de l'herbe", a révélé Campos. "Je reste loin de la cocaïne, juste parce que j'ai essayé le crack une fois quand j'avais 13 ans, et je n'aimais pas ça. Et c'était tout. Je suis, ouais, je ne ferai plus de coca après Je suppose que j'ai eu de la chance d'avoir évité cet écueil. Et j'ai vu beaucoup d'amis devenir accro à ça et ruiner leur vie. C'est facile de se laisser prendre à cette merde », a-t-il répété.

Vous pouvez regarder l'intégralité de l'interview ci-dessous. Sortie de Static-X Projet Regeneration Vol. 1 plus tôt cette année, qui a présenté certaines des dernières performances vocales de Wayne Static.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.
Vous voulez plus de métal? Abonnez-vous à notre newsletter quotidienne

Entrez votre e-mail ci-dessous pour obtenir une mise à jour quotidienne avec tous nos titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page