Accueil » Votre entretien EDM: TYNAN sur sa propre voie

Votre entretien EDM: TYNAN sur sa propre voie

Cette semaine, nous entrons dans le vif du sujet d’être un fabricant de basse avec TYNAN, qui a récemment sorti son nouveau single «Undone», mettant en vedette Aaron Gillespie. Il nous parle de la façon dont son son s’est développé au fil des années et de quelques collaborations de rêve pour le futur.

Je vous remercie de prendre le temps de discuter! Comment feriez-vous le mieux de vous présenter en tant qu’artiste à quelqu’un qui vous n’aviez pas entendu vos morceaux?

Merci de me recevoir! J’aime décrire ma musique de manière agressive partout. Je n’aime pas me cantonner à un genre ou à un style lorsque j’écris, alors j’ai tendance à avoir des chansons qui rentrent dans de nombreuses catégories. Je suppose que vous pourriez dire sa musique expérimentale, mais accessible, riche en basses, avec beaucoup de sons différents ajoutés pour faire bonne mesure.

Qu’est-ce qui rend le son TYNAN unique?

Je pense que mon son provient de mon amour pour l’approche de la musique de danse de manière non conventionnelle. J’adore manipuler l’audio et empiler des effets aléatoires pour créer des sons qui ne peuvent pas être reproduits et se démarquer et vous faire dire «… quoi!» En plus de cela, j’aime vraiment jouer avec les structures de chansons et garder l’auditeur sur ses gardes quant à ce qui va suivre. Comme l’a dit un jour Forest Gump, «les chansons de TYNAN sont comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais ce que tu as.»

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ce travail?

Mec, il y a tant à aimer. J’aime la liberté de créer mes propres heures ou de travailler à mon rythme. La liberté d’aborder une chanson ou un défi de la manière que je veux. Travailler et interagir avec des personnes du monde entier et de tous les horizons. Construire des relations et des amitiés avec des artistes que j’admire depuis des années. Être capable de faire ce que j’aime dans la vie. Il n’y a vraiment rien d’autre qui se compare.

Où votre histoire d’amour musicale a-t-elle commencé pour vous? Vous souvenez-vous des premières influences clés?

Cela a commencé à un très jeune âge. Je me souviens que la première chanson dont je suis tombée amoureuse était ‘Take My Picture’ de Filter quand j’avais environ 6 ou 7 ans. Je ne savais pas comment trouver de la musique à cet âge, alors j’ai juste écouté ce que mes frères et sœurs plus âgés écoutaient à. Je n’ai trouvé ma propre musique qu’à l’âge de 12 ans environ. Je suis tombé sur MTV2 un jour et cela a changé ma vie, haha. De là, j’ai commencé mon propre voyage musical. J’ai commencé à jouer de la batterie, je suis finalement passé à la guitare. Rejoint quelques groupes qui ne mènent nulle part. J’ai découvert que j’aimais la musique expérimentale très agressive et bruyante. Je n’ai même jamais envisagé d’écouter de la musique de danse jusqu’à l’âge de 17 ans et d’entendre «Scary Monsters and Nice Sprites» pour la première fois. C’est à ce moment-là que cet autre monde de la musique s’est ouvert pour moi et que j’en suis tombé amoureux instantanément. J’avais l’impression que c’était le genre de musique que j’avais recherché toute ma vie jusqu’à ce point. Après cela, je suis allé à l’école pour la production audio et je n’ai jamais regardé en arrière.

Qui ou quoi êtes-vous vraiment en ce moment, en ce qui concerne la musique?

Je ne sais même pas par où commencer hahaha. J’ai été amoureux du dernier album de Thundercats. Il en va de même pour Tiedye Ky. A découvert Dorian Electra il y a quelques mois et est instantanément tombé amoureux. J’ai récemment fait entrer ma petite amie dans Porter Robinson (elle n’aime PAS du tout la musique de danse), alors nous avons écouté ses derniers singles en boucle. Je ne peux pas arrêter d’écouter Vaultage 003 de Space Lace, c’est tellement au-delà de ce que tout le monde fait. Il en va de même pour les titres les plus récents de Must Die. J’ai eu ‘Emoboy303 (SIDE)’ de Leotrix coincé dans ma tête depuis la première fois que je l’ai entendu. Je suis également descendu récemment dans un terrier de lapin REM et je viens de découvrir à quel point leurs premiers travaux sont incroyables. En plus de tout cela, j’adore découvrir de nouveaux artistes sur SoundCloud et Spotify. C’est fou le talent inexploité qu’il y a dans les scènes underground; c’était vraiment cool de voir autant d’artistes éclater pendant la pandémie. Bravo à Voltra, Moore Kismet, Phonon, Papa Khan, tout Halcyon et tant d’autres, j’oublie définitivement beaucoup, haha.

Vous venez de collaborer avec Aaron Gillespie sur «Undone». Comment cette connexion s’est-elle produite et qu’est-ce
aimez-vous le plus en faire?

Autant je voudrais dire que nous nous sommes rencontrés à un spectacle et nous nous sommes bien entendus et sommes devenus les meilleurs amis et nous nous voyons tout le temps et nous passons des étés au lac et faisons des kick-flips sur nos jetskis et il va être de mon mieux l’homme à mon mariage et je me marie avec sa sœur, donc nous serons, de par la loi, frères pour toujours; la réalité est bien plus ennuyeuse. La plupart de l’interaction s’est produite entre mon manager et son équipe. Je ne l’ai pas encore rencontré dans la vraie vie. Quoi qu’il en soit, je paniquais encore tout le temps que j’écrivais la chanson. J’ai adoré travailler avec ces voix brutes et intenses; c’est tellement différent du chant avec lequel j’ai l’habitude de travailler dans le monde de la dance music. J’avais l’impression que je devais vraiment faire quelque chose de spécial pour correspondre à ce qu’il m’avait donné.

Êtes-vous satisfait du résultat final?

Oh définitivement! J’ai passé plus d’un mois d’affilée à mixer cette chanson. J’ai beaucoup appris grâce à ça, en plus de sortir de ma zone de confort en termes d’écriture de chansons. J’espère juste que les autres l’aimeront autant que moi.

Avec qui aimeriez-vous particulièrement remixer ou collaborer?

Il y a tellement d’artistes avec lesquels j’aimerais collaborer, mais si je suis honnête avec moi-même, je pense que je préférerais me concentrer sur la construction de ma propre discographie solo. J’ai fait tellement de collaborations et de remixes ces dernières années que je crains de perdre mon propre son. C’est donc vraiment mon objectif principal pour le moment, rétablir le son TYNAN.

Y a-t-il quelque chose à venir de vous que vous pouvez encore partager?

Selon la date de sortie de cette interview, ma prochaine version est «Blaze» avec Dirt Monkey et elle sort le 26 mars. Si la chanson est déjà sortie au moment de la publication de cette interview, alors GO STREAM IT NOW YA DIMBO. En dehors de cela, je me sens prudemment optimiste quant aux émissions qui reviendront bientôt. J’ai quelques EP en préparation. Un en particulier dont j’en ai presque fini est une sorte d’EP de dubstep conceptuel. Je ne veux pas donner grand-chose, mais je suis vraiment excité à ce sujet. Aussi très nerveux à propos de la façon dont les gens vont réagir, ou s’ils réagissent du tout, ou si quelqu’un va l’écouter, ou si quelqu’un se soucie encore de ma musique… Je suppose que nous verrons bientôt! En plus de ça, je cherche juste à sortir encore plus de singles dans les mois à venir avant le premier EP.

Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir sur vous?

J’ai une obsession malsaine avec les hacks rom Super Metroid. Si vous savez ce que c’est, veuillez me contacter pour que nous puissions nous en occuper.

Revenir en haut de page