Un homme russe accusé de pornographie pour avoir partagé une vidéo de Rammstein

Un Russe risque trois ans de prison pour avoir partagé le clip sexuellement explicite de «P * ssy» de Rammstein sur les réseaux sociaux en 2014.

Plus de six ans plus tard, en septembre 2020, le gouvernement russe a accusé Andrei Borovikov de «production et distribution de pornographie» pour avoir publié la vidéo sur un site de médias sociaux russe Vkontakte, selon Amnesty International UK.

Borovikov qualifie les accusations de «tout à fait absurdes», affirmant qu’il a été pris pour cible pour avoir été un ancien coordinateur d’Aleksei Navalny, le politicien de l’opposition emprisonné. Un ancien volontaire du bureau de Borovikov a rapporté la vidéo aux autorités, qui ont ordonné un «examen sexologique et culturel» de la vidéo, certes pornographique.

Les procureurs disent que seulement deux personnes ont «examiné» le clip, mais pour ceux qui connaissent Rammstein et la vidéo en question, les tournages pornographiques et les scènes d’orgie ne sont pas exactement subtils. C’est aussi la deuxième fois que quelqu’un fait face à des accusations criminelles pour avoir partagé la même vidéo de Rammstein. En 2019, un homme de Biélorussie a été persécuté pour prolifération de pornographie en ligne après avoir publié la vidéo.

La directrice du bureau d’Amnesty International à Moscou, Natalia Zviagina, a qualifié les dernières accusations portées contre Borovikov de «moquerie de la justice», appelant à leur abandon. Un tribunal russe rend son verdict demain (29 avril).

«Les autorités russes devraient se concentrer sur le redressement de la crise des droits de l’homme en spirale qu’elles ont créée», a-t-elle déclaré. Radio Free Europe, «Ne pas concevoir de nouvelles façons ridicules de poursuivre et de faire taire leurs détracteurs.»

En tant que l’un des groupes de métal les plus ouvertement érotiques, Rammstein n’a certainement aucun amour pour les lois anti-LGBT et la répression sexuelle de la Russie. Plus célèbre encore, les guitaristes masculins du groupe Richard Kruspe et Paul Landers se sont embrassés sur scène à Moscou en 2019 au mépris de ces lois. Pendant ce temps, le chanteur Till Lindemann continue de brouiller la ligne entre le clip vidéo et le porno pur et simple, amenant NSFW à un nouveau niveau.

Revenir en haut de page