Trump recevra un examen médical simulé en direct sur Fox News

Il y a exactement une semaine aujourd'hui, Donald Trump a été hospitalisé après avoir été testé positif au COVID-19. Après s'être fait tirer dessus avec des stéroïdes et d'autres médicaments expérimentaux, Trump prétend s'être complètement et complètement rétabli et est prêt à revenir sur la campagne électorale dès ce week-end.

La plupart des experts de la santé sont à juste titre sceptiques. Comme Kavita K. Patel, un médecin de médecine interne au Mary’s Center de Washington, DC, l’a écrit dans le Washington Post, la «durée typique de séjour des patients atteints de COVID-19 qui sont traités comme Trump l'était peut approcher des semaines». À divers moments au cours de son hospitalisation, Trump a reçu de l'oxygène supplémentaire, des stéroïdes lourds et un cocktail de médicaments expérimentaux qui n'est disponible pour personne en dehors des essais cliniques. Le scénario le plus pratique est que Trump ne s'est pas rétabli – c'est qu'il a des médecins bien armés pour mentir pour lui (il est leur commandant en chef après tout), et se sent simplement soulagé des stéroïdes qu'il prend. Il reste fortement infecté et à tout moment sa santé pourrait changer.

Mais en tant que personne qui valorise la perception par-dessus tout, Trump est impatient de masquer ses échecs COVID et de se présenter à la place comme le leader triomphant de l'Amérique qui a rencontré COVID de front et a vécu pour en parler. Et c’est pourquoi ce soir, il participera à une revue médicale télévisée en direct sur Fox News. Au cours de l’épisode de Tucker Carlson ce soir, Trump sera examiné par le Dr Marc Siegel. Si ce nom est familier, c'est parce qu'il est le même Marc Siegel qui a interviewé Trump quand il a vanté ses capacités cognitives en récitant: «Personne. Femme. Homme. Caméra. LA TÉLÉ." Spiegel est également un sycophant inconditionnel de Trump qui a régulièrement rejeté la pandémie comme exagérée, vous pouvez donc être sûr que Trump recevra un bilan de santé propre et sera autorisé à reprendre son super-épandeur sur le chemin de la campagne.

Trump, qui a été notoirement méfiant à propos de ses antécédents de santé, a déjà comparu Dr Oz lors de la campagne présidentielle de 2016 et a partagé une lettre de son médecin que Trump lui-même dictait.

Revenir en haut de page