Critique d’album: Hymnes rituels WORM SHEPHERD

Le deathcore noirci est plus reconnu et accepté que jamais, alors que de nouveaux groupes entrent dans la mêlée armés de riffs effrayants, de mélodrame symphonique et de pannes écrasantes… et très voix dérangeantes. En parlant de chant, ils étaient la meilleure et la pire chose à propos de Berger de verc’est le début Dans … Lire la suite