Spotify teste une nouvelle fonctionnalité qui rend les artistes plus exposés

Spotify incite les artistes à être payés moins par flux pour plus de visibilité – en faisant la promotion de leurs morceaux dans vos listes de lecture personnalisées.

La plate-forme présente sa dernière fonctionnalité via un communiqué de presse, détaillant un système «compliqué» qui permet aux artistes de contrôler leur musique. Moyennant des frais, Spotify commencera à en acheter un, en le connectant à un certain nombre de listes de lecture, y compris le très populaire et en constante évolution Discover Weekly. Que la musique décolle ou non dépend de l'auditeur.

Spotify partage:

Si les chansons résonnent auprès des auditeurs, nous continuerons de les essayer dans des sessions similaires. Si les chansons ne fonctionnent pas bien, elles seront rapidement retirées. La satisfaction des auditeurs est notre priorité. Nous ne garantissons pas le placement aux labels ou aux artistes, et nous ne recommandons que la musique que nous pensons que les auditeurs voudront entendre.

La nouvelle fonctionnalité algorithmique est conçue comme une évidence pour les artistes et les labels à la recherche de boosters en streaming – tant qu'ils ne craignent pas de prendre une réduction de salaire. Spotify explique: «Les étiquettes ou les titulaires de droits acceptent de recevoir un taux de redevance d'enregistrement promotionnel pour les flux lors de sessions d'écoute personnalisées où nous avons fourni ce service.»

Spotify justifie le processus en tant que tel:

Les artistes nous disent qu'ils veulent plus d'occasions de se connecter avec de nouveaux auditeurs, et nous croyons que nos recommandations devraient également être éclairées par les artistes – leurs priorités et ce qu'ils ont à dire sur leur musique. Et bientôt, nous allons lancer un test d'un service qui permet aux artistes de s'exprimer sur la manière dont leur musique est découverte.

Toujours en phase de test, Spotify a beaucoup à apprendre sur la nouvelle initiative, mais cela pourrait absolument tout changer sur la découverte musicale. Bien sûr, cela pourrait être un excellent outil pour les artistes de tous niveaux espérant être découverts via la plateforme – mais à quel prix? Spotify ne devrait-il pas de toute façon offrir ces opportunités aux artistes afin de rendre la plateforme aussi sophistiquée et algorithmique que possible? Nous ne disons pas que nous avons les réponses, mais nous devons poser les questions.

Et, dans le meilleur des cas, cette nouvelle fonctionnalité pourrait vraiment aider les artistes indépendants à la recherche d'une plus grande visibilité et, finalement, leur rapporter davantage de redevances. Cependant, Spotify paie déjà notoirement à ses titulaires de droits des fractions de centimes par pièce (environ 0,00331 $ – 0,00437 $) – et parfois ce nombre est encore réparti entre le label, le (s) producteur (s), le (s) écrivain (s) et le (s) artiste (s). Plus d'informations sur les taux de rémunération ici.

Dans le pire des cas, suffisamment d'artistes optent pour la nouvelle fonctionnalité au point qu'elle devient une situation «si tout le monde est spécial, personne n'est», ce qui se traduit par une expérience d'écoute presque identique et Spotify doit payer des redevances globalement plus faibles.

Fait intéressant, le Syndicat des musiciens et des travailleurs apparentés a récemment lancé sa campagne «Justice chez Spotify», présentant un nouveau modèle de paiement et demandant au moins un centime par flux. La lettre ouverte disait: «… nous, les artistes, continuons d'être sous-payés, induits en erreur et autrement exploités par l'entreprise.»

Il convient également de noter que de nombreux autres facteurs entrent dans les recommandations personnelles de Spotify – «La contribution de l'artiste» en est un. Plus à ce sujet ici.

Source: The Fader, Communiqué de presse: Spotify | Illustration photo par Thomas Trutschel / Photothek via Getty Image

Revenir en haut de page