SLAYER parle de satanisme lors d'une tournée avec un prêtre en 1989

"Tom Araya ne dira pas s'il est sataniste. Sa mère prie pour lui tous les soirs." –Le pasteur Bob Larson qui a tourné avec Slayer en 1989

Avant que ses aspirations bibliques ne se concrétisent, Bob Larsen aurait joué de la guitare dans un groupe de rock alors qu'il était jeune adolescent (noté dans le livre de Larson de 1974 Enfer sur Terre). En 1982, Larson, maintenant pasteur évangélique, a lancé son émission de radio folle, "Talk Back". Après avoir accueilli Bob Guccione Jr. (le fondateur du magazine Spin) sur l'un de ses appels, Guccione a convaincu Larson d'accepter de partir en tournée avec Slayer. Larson écrira par la suite sur ses expériences pour Spin. La veille, il devait prendre la route avec Slayer, Larson a demandé à ses auditeurs de Talk Back d'appeler avec des questions qu'ils voulaient que Larson pose au groupe. Voici une transcription de l'un des appels avec l'aimable autorisation de l'article de Larson «Désespérément à la recherche de Satan» dans Spin, paru en mai 1989:

David de l'Ontario, Canada. Un sataniste de dix-sept ans dans les sacrifices d'animaux et Slayer:

"J'ai dix-sept ans maintenant, mais si le diable me donne ce que je veux jusqu'à dix-neuf ans, alors je tuerai pour lui. Je tuerai tous ceux que Satan veut que je fasse. Je suis entré dans le satanisme à cause de Slayer. C'était leurs paroles qui m'ont excité. Mais s'il n'y a pas vraiment de satanistes, je vais arrêter d'écouter leur musique. "

Eh bien, David, je déteste te dire ça, mais Slayer n'est pas là pour être vos modèles sataniques. Ou sont-ils? Lorsque Larson a rejoint la tournée en Allemagne en janvier 1989, il a relayé les menaces du jeune David d'arrêter d'écouter Slayer s'ils n'étaient pas de vrais satanistes. Araya n'a pas tardé à répondre en accusant les parents de David de ne pas faire attention à lui ou à ce qu'il écoutait. Après une nuit dans le bus de tournée (après avoir regardé Le retour des morts-vivants remarquez), Larson a clairement demandé à Kerry King, Jeff Hanneman, Dave Lombardo et Tom Araya s'ils étaient des satanistes. Voici leurs réponses (notées dans l'article Spin):

Roi: "Non."

Jeff: "Qu'est-ce qu'un sataniste, de toute façon?" (plus tard, Hanneman ajouta qu'il pensait que «toute religion était stupide»).

Dave: "Ce truc me fait peur."

À M: "Je ne dirai pas."

À l'époque, Araya était plutôt sournoise en ce qui concerne Slayer/ Connexion sataniste. Son père Javier et sa mère Tina étaient des ministres laïcs catholiques nés de nouveau, et la famille Araya a été élevée avec le catholicisme comme guide religieux. Araya, toujours catholique pratiquant, a déclaré qu'il croyait en «Dieu» et préférait suivre son propre «système de croyances personnelles». Ancien Slayer Le batteur Dave Lombardo n'a jamais été vraiment d'accord avec l'attachement du groupe à l'imagerie satanique, comme les croix inversées qu'ils utilisaient sur scène ou les paroles de leurs chansons. Aussi opposé au satanisme que Lombardo (également catholique) était, Larson a pu vérifier son expérience avec Santeria – une pratique religieuse avec des racines cubaines – tout comme la famille de Lombardo. Dans l'article, Lombardo se souvient avoir vu sa mère faire des «offrandes» sacrificielles. Cependant, le jeune Lombardo ne s'est jamais impliqué avec la Santeria et est resté fidèle à Dieu et au catholicisme, comme Araya. Maintenant, Larson se tourne vers le «mystère» qu'est Tom Araya, lui demandant de clarifier s'il croit que le «mal» existe. Voici la réponse d'Araya, alors âgée de 28 ans:

"Le mal peut être n'importe quoi. Quelqu'un qui fait du mal à quelqu'un qui est très sans défense. Si un enfant va être vulnérable, c'est parce que personne ne fait attention et ne dit:" Nous t'aimons ". Quand nous avons fait un remake de 'In-A-Gadda-Da-Vida' (Papillon de fer, 1968), j'ai changé les mots «Je t'aime» en «Je te veux», signifiés de manière sexuelle. Je ne me sens pas à l'aise d'écrire sur l'amour. "

Dans une interview en 2015, Kerry King a exposé ses sentiments sur le satanisme, qui correspondent toujours à ses premières impressions sur le sujet de 1989:

«Ecoute, je peux entrer dans tout ce que j'écris. Je peux écrire sur les tueurs en série; je peux être un putain de sataniste. Je ne suis pas un sataniste, je suis athée, mais j'écris les meilleures paroles sataniques de la putain de planète . Et c'est un excellent divertissement. Et la religion est la chose la plus amusante à se moquer. "

Il y a un autre élément convaincant de Slayer histoire de panique satanique – le meurtre horrible d'Elyse Pahler, quinze ans. Pahler a été violée, étranglée et poignardée quinze fois par trois mineurs en sacrifice à Satan. Le trio faisait partie d'un groupe appelé Hatred (sur le modèle Slayer), et ils espéraient qu'en «sacrifiant» Pahler, ils réussiraient. L'un des garçons, qui n'avait que quatorze ans, a dit à la police que Slayerla musique de lui était entrée "dans sa tête" et il était gêné d'avoir été si "influencé" par Slayer's musique, ajoutant qu'elle "a changé la façon dont il regardait les choses". Cinq ans après son meurtre, les parents de Pahler ont poursuivi Slayer, affirmant que l'amour du garçon pour le groupe avait motivé le meurtre de leur fille. L'affaire a été rejetée en 2001, mais elle a profondément affecté le groupe, en particulier Tom Araya. En 1998, il a brièvement parlé du meurtre insensé de Pahler à Guitar World:

"Ils essaient de blâmer tout ça sur nous. C'est tellement (juron). Si tu vas faire quelque chose de stupide comme ça, tu devrais avoir des ennuis pour ça."

Cette déclaration d'Araya nous ramène à ses pensées de 1989, affirmant sa conviction qu'il est de la responsabilité d'un parent d'être à l'écoute de ses enfants, afin qu'ils ne manquent pas de signes avant-coureurs. Dans ce cas, les signes avant-coureurs étaient pleinement présents, car le trio a planifié le meurtre terriblement complexe de Phaler pendant plus de deux mois tout en avalant du LDS, de l'alcool, etc.

Retrouver la première expérience de Larson en voyant Slayer vivre en Allemagne – au salon, il n'a pas enfilé son collier de bureau. Il a erré dans le concert d'admission générale avec son bloc-notes posant des questions aux fans du groupe, dont certains se sont identifiés comme des «satanistes hardcore», en adorant le diable à plein temps. Quand Larson revient sur sa tournée avec Slayer, ce seraient ses longues conversations théologiques avec Araya qui resteraient avec lui. Le couple a eu de longues discussions réfléchies sur Dieu, l'existence du paradis, de l'enfer et du diable. Voici une dernière réflexion sur Araya de Larson:

"S'il y avait un gars qui avait vraiment besoin d'un exorcisme, c'était lui. C'est comme s'il en savait trop, et il était donc responsable de beaucoup plus. Si je me souviens bien, il n'a pas totalement rejeté l'idée du mal personnel. Mais l'idée qu'il serait un agent de ce mal? Non. "

J'ai toujours pensé que la réponse à "Suis-je mal" était "oui je le suis!" mais je ne suis pas dedans Slayer pour autant que tu saches. Pour conclure cette leçon d'histoire du heavy metal, voici un retour audio de 120 décibels de Slayer coup de pied de la merde de "Behind the Crooked Cross" en Allemagne en 1989. Vous pouvez le trouver sur le bootleg de la même année, Il est venu du ciel.

Qu'est-ce que tu penses? Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page