Sacha Baron Cohen célèbre l'interdiction de Twitter de Trump et l'appelle historique

Cela aurait dû se produire il y a des années, mais Donald Trump a finalement été définitivement suspendu de son compte Twitter vendredi. Après avoir utilisé la plate-forme pour inciter à une tentative de coup d'État au Capitole des États-Unis mercredi, le dirigeant de MAGA a également été temporairement empêché d'accéder à Facebook et Instagram jusqu'à au moins la fin de sa présidence, et Borat l’acteur Sacha Baron Cohen ne pouvait pas être plus excité.

«C'est le moment le plus important de l'histoire des médias sociaux», at-il tweeté vendredi soir. «Les plus grandes plateformes du monde ont interdit le plus grand pourvoyeur de mensonges, de complots et de haine au monde. À tous les employés, utilisateurs et défenseurs de Facebook et Twitter qui se sont battus pour cela – le monde entier vous remercie! »

L'investissement de Cohen dans la censure de Trump n'a pas commencé hier. L'humoriste de 49 ans critique depuis longtemps Facebook et son PDG Mark Zuckerberg, dénonçant spécifiquement son refus de gérer efficacement la propagation de la désinformation et des conspirations de droite sur le site.

Dans un discours liminaire de 2019, Cohen a qualifié Facebook de «plus grande machine de propagande de l'histoire», et après que Trump n'a pas concédé les élections de novembre, Cohen appelé Zuckerberg pour l'interdire de la plate-forme afin d'empêcher quelque chose comme l'insurrection qui vient d'avoir lieu. Bien que Cohen soit ravi de voir les trois grandes entreprises de médias sociaux enfin entrer en action, beaucoup de gens pensent que les suspensions de compte de Trump sont arrivées beaucoup trop tard.

Par coïncidence, la veille des interminables conspirations de fraude électorale de Trump se traduisent par une tentative de coup d'État, Cohen a révélé qu'il allait à nouveau prendre sa retraite. Borat caractère alors que l'ère Trump touche à sa fin. Dans un nouveau Variété profil, Cohen a expliqué qu'il n'avait fait une suite à son film bien-aimé de 2006 qu'en raison de l'absurdité terrifiante de la présidence Trump, et maintenant il sent qu'il est temps d'aller de l'avant.

«J'ai fait sortir Borat à cause de Trump», dit-il. «Il y avait un but à ce film, et je ne vois pas vraiment le but de le refaire. Alors oui, il est enfermé dans le placard. "

Revenir en haut de page