Accueil » Regardez la rétrospective John Prine d'Austin City Limit pour la première de la saison 46

Regardez la rétrospective John Prine d'Austin City Limit pour la première de la saison 46

Saison 46 de Austin City Limits TV créé ce week-end avec un hommage à John Prine, décédé en avril après avoir contracté le COVID-19. L'épisode spécial d'une heure a compilé les faits saillants des huit apparitions de l'auteur-compositeur-interprète décédé dans la série de longue date sur une période de 40 ans.

Intitulé «Le meilleur de John Prine», l’épisode s’est ouvert sur le message d’un porte-flambeau moderne du style d’écriture de Prine, Jason Isbell. «Si le travail de l’artiste est de montrer un miroir à la société, John Prine avait le plus propre et le plus clair de tous ceux que j’ai jamais connus», a déclaré Isbell, qui a déjà participé à un hommage en direct à Prine au cours de l’été. «Parfois, il semblait qu'il avait une fenêtre, et il grimpait à travers.

À partir de là, les performances se sont déroulées chronologiquement, en commençant par une interprétation acoustique de 1978 du beau classique «Fish and Whistle». Les sélections ultérieures provenaient de sets enregistrés en 1983, 1987, 1992, 1996 et 2002, jusqu'à la dernière apparition de Prine en 2018 derrière son dernier et le plus haut long métrage, L'arbre du pardon.

Inclus dans la setlist était une performance inédite de "Sam Stone" de 1987, qui a été créée plus tôt dans la semaine ici sur Conséquence du son. De plus, l’inclusion obligatoire de «Angel from Montgomery» a été tirée de 2002 ACL TV épisode mettant en vedette l'invitée spéciale Bonnie Raitt.

Regardez l'épisode complet «Best of John Prine» de Austin City Limits TV au dessous de. Assurez-vous également de revoir CoSPropre hommage en direct à Prine, "Angel from Maywood".

Malheureusement, les fans ne pourront jamais voir Prine's ACL interprétation de «I Remember Everything», son dernier enregistrement posthume qui est devenu son tout premier single n ° 1 et l'une de nos chansons préférées de l'année. Un coffret de CD rassemblant l'ensemble de son catalogue Atlantic and Asylum Records doit sortir plus tard cette année.

Setlist «Le meilleur de John Prine»:
Poisson et sifflet (1978)
Bonjour là-bas (1978)
Là elle va (1983)
Sam Stone (1987)
Sourire illégal (1987)
Paradis (1987)
Jésus, les années manquantes (1992)
Tout est cool (1992)
Exposition de photos (1996)
Ange de Montgomery (2002)
Fin de l’été (2018)
Quand j'arrive au paradis (2018)

Revenir en haut de page