N.W.A., Kendrick Lamar, Beyoncé: les flux augmentent pendant les manifestations

N.W.A, Kendrick Lamar (photo de David Brendan Hall) et Beyoncé (photo de David Brendan Hall)

Après le meurtre de George Floyd, des personnes ont manifesté dans les 50 États pour le mouvement Black Lives Matter et contre les violences policières. Naturellement, le processus de lutte pour la justice se prête à une bande son. Il n'est donc pas surprenant que les chansons de N.W.A, Kendrick Lamar et Beyoncé aient toutes vu une augmentation des flux en conséquence.

Le classique éternel de N.W.A, «Fuck Tha Police», est redevenu un hymne politique moderne, même après avoir été critiqué par des scanners de police à Chicago par Anonymous au cours du week-end. Selon Pierre roulante, cette Straight Outta Compton coupe a vu une augmentation énorme de 272% des flux audio à la demande du 27 mai au 1er juin, par rapport à ses numéros de streaming cinq jours avant la mort de Floyd.

Les chansons de protestation d'artistes noirs plus contemporains ont également monté en flèche sur les plateformes de streaming. L'agrafe de base de Kendrick Lamar "Alright" a augmenté de 71%, un single unificateur que FOX News a un jour tenté (et échoué) de blâmer comme étant inflammatoire. Beyoncé, qui a publié une déclaration concernant la mort de Floyd, a vu sa chanson «Freedom» augmenter de 70%. D'autres ont vu un bond encore plus important, comme «Don't Die» de Killer Mike avec 542%, la percée de Childish Gambino «This Is America» augmentée de 149%, D'Angelo et The Vanguard's «The Charade» augmentant de 122%, et Public «Fight the Power» de l'ennemi est diffusé 89% de plus que d'habitude.

Les auditeurs sont également revenus sur certaines des chansons de protestation les plus classiques, selon ces statistiques. La chanson de James Brown en 1968 «Say It Loud – I’m Black and I’m Proud» a vu une énorme augmentation de 455% et le numéro de 1967 de Nina Simone «I Wish I Knew How It Feel Feel To Free» a augmenté de 34%.

Des artistes ont sonné le meurtre de Floyd et les manifestations de Black Lives Matter presque tous les jours maintenant. JAY-Z a appelé le gouverneur du Minnesota pour demander justice pour Floyd, Fiona Apple a marché à Santa Monica et Halsey a été touché par une balle en caoutchouc lors d'une manifestation à Los Angeles. Terrace Martin, Kamasi Washington et Denzel Curry ont écrit une nouvelle chanson de protestation intitulée «PIG FEET». Même Bruce Springsteen et David Lynch se sont présentés en ligne pour exprimer leur soutien. S'il y a une chose à retenir de cela, c'est que les Américains en ont assez de l'injustice raciale omniprésente, systématique et nuisible à laquelle sont confrontées les communautés noires du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page