Mastodon, Opeth et Zeal & Ardor apportent le métal à New York

Les géants du métal d’Atlanta Mastodon et les favoris suédois du métal progressif Opeth sont au milieu de leur tournée américaine en tête d’affiche, avec le soutien du groupe d’avant-métal Zeal & Ardor. La course de 15 dates a débuté à Asheville, en Caroline du Nord, au ExploreAsheville.com Arena le 16 novembre et devrait se terminer à Denver, Colorado, au Mission Ballroom le 5 décembre, avec des billets disponibles ici. Le trek s’est rendu à New York dans la légendaire salle de bal Hammerstein samedi dernier (20 novembre) pour une représentation gigantesque.

Soutenir leur tout nouvel album Calme et sinistre, Mastodon a joué un grand nombre de nouvelles chansons à New York : « Pain With an Anchor », « The Crux », « Tearrinker », « Skeleton of Splendor », « Pushing the Tides », « More than I could Chew » et « Gobblers of Dregs » (marquant la toute première performance live du morceau). La foule s’est balancée et a chanté les nouveaux airs aussi fort qu’elle le pouvait, alors que le groupe secouait les 12 000 pieds carrés de la salle de bal avec leur son formidable, accompagné de visuels psychédéliques affichés sur un énorme mur LED, ainsi que de lasers noueux tirant au-dessus passé le balcon.

Mastodon a également distribué des classiques comme « Crystal Skull », « Megalodon », « The Czar », « Mother Puncher » et « Blood and Thunder » au cours de leur set de 14 chansons. De plus, le claviériste João Nogueira, qui a contribué à l’enregistrement en studio de Troy Sanders, Brann Dailor, Brent Hinds et Bill Kelliher sur scène pour cette tournée Calme et sinistre et qui est également connu pour avoir travaillé avec The Claypool Lennon Delirium et Stone Giant.

Bénéficiant du nouveau batteur en direct Sami Karppinen (Curse, Therion) après le départ du batteur de longue date Martin « Axe » Axenrot en raison d’un « conflit d’intérêts », Opeth a joué un set de 75 minutes rempli de numéros forts comme « Demon of the Fall », « Cusp of Eternity », « The Devil’s Orchard », « The Drapery Falls », « Windowpane » et « Deliverance ». Avant le début de la pandémie en 2020, Opeth était sur le point de soutenir sa 13e offre complète Dans la Cauda Venenum lors d’une tournée avec Graveyard, qui a frappé l’emblématique Apollo Theatre de New York. Cette fois-ci, Opeth n’a interprété qu’une seule chanson de l’opus de 2019, en lançant leur set avec « Hjärtat vet vad handen gör » et en complétant leur performance de huit chansons avec la chanson-titre de 2016 Sorcière.

Mélangeant le son des spirituals afro-américains avec du métal extrême, Zeal & Ardor, dirigé par Manuel Gagneux, a apporté une nouvelle musique fraîche sur la scène de Manhattan, interprétant «Wake of a Nation», «Church Burns», «Götterdämmerung», «Run» et « Death to the Holy » alors que les fans entraient dans la salle depuis la ligne massive à l’extérieur qui enveloppait la 9e avenue. Sur scène vêtus de robes noires, Manuel et compagnie ont également joué quelques airs de leur LP 2018, Fruit étranger, sous la forme de « Ship on Fire », « Chant du fossoyeur » et « Nous ne pouvons pas être trouvés ». Le groupe s’apprête à sortir un nouvel album éponyme le 11 février.

Pendant ce temps, l’invasion de New York par Mastodon ne s’est pas terminée avec le spectacle Hammerstein. Après une nouvelle nomination aux Grammy, le groupe a interprété « Teadrinker » sur Tard dans la nuit avec Seth Meyers le mardi soir (23 novembre).

Regarder Mastodon’s Tard dans la nuit performance, et voir notre galerie exclusive de photos du spectacle de New York ci-dessous. Procurez-vous des billets pour les spectacles restants via Ticketmaster.

Galerie de photos Mastodon, Opeth et Zeal & Ardor (cliquez pour agrandir et faire défiler) :

Toutes les photos de Johnny Perilla