L’INJECTION HEBDOMADAIRE : les nouveautés de YNGWIE MALMSTEEN, DREAM THEATRE et bien plus encore aujourd’hui

Les nouvelles sorties de heavy metal de cette semaine incluent des dorks progressifs, du fun doom, une écoute difficile et plus encore ! Aux métaux…

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Théâtre du Rêve – Archives de Lost Not Forgotten : une tournée dramatique des événements – Mix Board Select

Genre : Métal progressif
Origine : Long Island, New York
Étiquette : InsideOut

Comme vous pouvez l’imaginer d’après le titre de cette chose, Théâtre du Rêve plongent à nouveau dans les archives en direct sur celui-ci. Les fans qui ont raté leur tournée 2011-2012, ou les fans qui veulent juste la revivre, obtiendront des morceaux comme « Forsaken », « The Great Debate », « The Count of Tuscany » et bien d’autres de cette tournée.

Erdve – Savigaila

Genre : Sludge expérimental/hardcore
Origine : Vilnius, Lituanie
Étiquette : Saison de brume

La Lituanie n’est pas exactement le premier endroit auquel je pense quand je pense au heavy metal, mais Erdve peut à lui seul changer cela. Le deuxième album du groupe Savigaila est un battement sous forme sonore qui ne prend que des pauses pour une atmosphère menaçante. Celui-ci fait bien mal.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Epoque de la chiralité – Nucléosynthèse

Genre : Métal progressif
Origine : Angleterre
Label : Auto-édité

Achetez maintenant chez Epock of Chirality

Et des trucs ringards maintenant ? Epoque de la chiralité est le projet solo du multi-instrumentiste Richard How qui est clairement un fan de partitions de science-fiction. Ce disque combine le prog synthétisé des années 80 avec du métal de guitare déchiqueté. C’est la bande originale d’un film que je veux voir.

Yngwie Malmsteen – Parabellum

Genre : Shred/rock dur
Origine : Stockholm, Suède
Label : Music Theories/Mascotte

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

En parlant de guitare shreddy, nous avons ici l’un des maîtres. Sur son vingt-deuxième album, Yngwie joue toutes les notes, et je parierais plusieurs d’entre elles plus d’une fois. Quelques chansons ont des voix si vous aimez ce genre de chose, mais sans surprise, le travail de la guitare est la star ici. Bien qu’il soit devenu un peu un punchline, il prouve qu’il a toujours une quantité incroyable de talent à chaque album.

Maman Doom – Frêne Os Skin N Stone

Genre : Psychédélique/Doom
Origine : Newburgh, New York
Label : Majestic Mountain Records

Achetez maintenant sur Bandcamp

Ralentissons un peu les choses. Comme leur nom l’indique Maman Doom apporter le malheur. Le groupe utilise également des synthés amusants et le rythme progressif occasionnel. N’ayez crainte cependant (ou craignez-vous car tout leur groupe semble embrasser l’effroi), ce groupe est toujours très axé sur les riffs flous.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Alexis Marshall – Maison de l’accalmie Maison de quand

Genre : Bruit/expérimental
Origine : Providence, Rhode Island
Label : Maison Sargent

Enveloppant cette semaine avec quelque chose d’un peu atypique. Alexis Marshall est peut-être mieux connu pour son travail de façade Filles. À lui seul, il se penche sur le côté expérimental de ce que Daughters a fait sur Vous n’obtiendrez pas ce que vous voulez. Ce disque n’est pas lourd en soi, mais l’urgence de sa voix et le malaise général créent une atmosphère qui vous hante plus qu’un cri perçant peint sur un cadavre.

Chute aussi aujourd’hui…

  • Lee Aaron – Radio allumée ! (Metalville) – Roche
  • L’ère de la vérité – Résolu (Contessa Music) – Hard rock/stoner
  • Archange AD – Casus belli (Auto-publié) – Thrash
  • Attila – Fermeture (Auto-publié) – Metalcore
  • Azok – Azok (Auto-produit) – Black metal
  • Borkr – Cuivre (Pest Productions) – Black metal
  • Cabestan – Séparé (Intrépide) – Post-hardcore/progressif
  • Caverne profonde – Caverne profonde (Interstellar Smoke Records) – Doom/psychédélique
  • Idole Craven – Langues fourchues (Dark Descent) – Black metal/thrash
  • Monarque de la crypte – Le Nécronaute (Electric Valley Records) – Doom/psychédélique
  • Descendants – 9e et noyer (Épitaphe) – Punk
  • Éradicateur – Influence refusée (Metalville) – Thrash
  • Exil – Avertissement (étiquette Armageddon) – Hardcore
  • Flamme, chère flamme – Égide (Eisenwald) – Doom
  • Fulci – Informations exhumées (Time To Kill Records) – Death metal brutal
  • Ghorot – Perte de lumière (Inverse Records) – Doom metal noirci
  • Dieu esclave – Positif Agressif (Metalville) – Thrash
  • (hed)pe – Sandmine (Suburban Noize Records) – Rap metal
  • Eau lourde – Ville de brique rouge (Doublure d’argent) – Roche dure
  • Hexenklad – Cœur païen (CDN Records) – Folk metal
  • Putes & Coup – Putes & Coup (Golden Robot) – Couvertures de hard rock
  • Kryptan – Kryptan (Debemur Morti Productions) – Black metal
  • Laetitia dans la Shoah – Je tombe avec les saints (Brucia Records) – Black metal
  • Mangeur de lotus – Où va le corps (Hopeless Records) – Metalcore/nu metal
  • Voile lumineux – Vêpres pour le métier à tisser et lain (BMC Productions) – Black metal
  • Lykhaeon – Opprobe (Repose Records) – Black metal
  • La vengeance de Montezuma – NAGER (DTH Records) – Boues
  • Mordred – Le défilé des ténèbres (M-Theory Audio) – Thrash
  • Nécrodieu – In extremis (Transcending Obscurity) – Death metal
  • Phénix s’élevant – Acta Est Fabula (Wormholedeath) – Power metal
  • Planète des morts – Pèlerins (Auto-publié) – Doom/stoner rock
  • Sauver le vice – Douleur fantôme (Auto-publié) – Metalcore
  • Sjenovik – Dissolution de l’innocence (Sonance aphotique) – Industriel/folk
  • Réveil du sommeil – Alias (UNFD) – Metalcore
  • Tantrique – La somme de toutes choses (Cléopâtre) – Rocher
  • Temple de l’effroi – Hadès déchaîné (Témoignage Records) – Death metal
  • Ver de cire – Mea Kulpa (Enregistrements de trépanation) – Industriel
Envie de plus de métal ? Abonnez-vous à notre newsletter quotidienne

Entrez votre e-mail ci-dessous pour obtenir une mise à jour quotidienne avec tous nos titres.