Les fans de musique dance sont divisés sur le nombre de spectacles auxquels ils prévoient d’assister en 2021 – EDM.com

Dans une enquête auprès de près de 9 000 répondants menée par EDM.com, les fans de musique dance semblent divisés sur leurs futurs projets de concerts pour le reste de 2021.

Malgré les difficultés persistantes liées à la pandémie, il semble difficile de croire que 2021 est presque à mi-chemin. Au milieu d’une campagne de vaccination réussie, les événements à grande échelle commencent à revenir. Pour la musique de danse en particulier, des festivals tels que Sunset Music Festival et Forbidden Kingdom ont mené la charge en accueillant des milliers de festivaliers.

Alors que les conséquences de ces festivals brossent un tableau rose de la demande inébranlable de concerts et de festivals, il semble qu’une partie substantielle de la population soit un peu hésitante, ou à tout le moins, envisage d’être plus sélective sur ce qu’elle va assister à court terme.

Selon notre sondage, 54% des répondants ont indiqué qu’ils seraient ouverts à assister à entre 1 et 3 spectacles tandis que 46% ont déclaré qu’ils prévoyaient d’assister à 4 spectacles ou plus en 2021.

Il y a quelques raisons potentielles pour l’hésitation à replonger tête première dans la saison des festivals. L’un est bien sûr que la ruée vers la vaccination de la population est toujours en cours, mais des étapes clés sont à venir. La Maison Blanche s’est récemment fixé pour objectif d’obtenir au moins une dose à 70 % des Américains d’ici le Jour de l’Indépendance, un objectif à portée de main.

L’autre moteur potentiel est le prix sans cesse croissant des billets. UNE YImpulsion Une enquête de 2019 a noté que 78% des spectateurs âgés de 13 à 37 ans ont déclaré qu’ils pensaient que les billets de concert étaient généralement trop chers. Historiquement, les augmentations de prix dans le secteur de la musique live ont en fait dépassé l’inflation, ce qui signifie que les consommateurs devront probablement payer le plus cher malgré une année de difficultés économiques et de pertes d’emplois pour beaucoup.

Ces vents contraires peuvent exercer une pression sur la capacité de l’industrie de la musique live à revenir à l’échelle à court terme. À titre de comparaison, il a été constaté en 2019 que 9 adultes sur 10 âgés de 18 à 34 ans avaient assisté à au moins un concert l’année précédente. Inutile de dire que la demande de spectacles post-pandémique a de gros souliers à remplir pour l’année à venir.