La force spatiale américaine arrache Marvel et nomme ses soldats gardiens

Les forces armées américaines ont leurs soldats, marins, marines, aviateurs… et maintenant, gardiens. Oui, tout droit sorti d'une franchise intergalactique Marvel d'une certaine renommée, les États-Unis ont officiellement nommé les membres des Space Force Guardians.

Le vice-président actuel, mais pas pour longtemps, Mike Pence a annoncé la nomination lors d'une cérémonie vendredi célébrant le premier anniversaire de la branche militaire naissante. Selon le fonctionnaire Compte Twitter de la Force spatiale (ne pas @realSpaceForce, qui appartient à la comédie Netflix), le nom a été choisi en partie en hommage à la devise originale du Commandement spatial de l'armée de l'air de 1983: «Les gardiens de la haute frontière».

«Le nom Guardians relie notre fier héritage et notre culture à l'importante mission que nous exécutons 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en protégeant le peuple et les intérêts des États-Unis et de leurs alliés», lit-on dans un autre tweet.

Alors, résumons ce que Space Force, la plus grande réalisation militaire de Trump, a pour cela: des militaires nommés comme gardiens de la Galaxie, insignes ressemblant à Starfleet Command de Star Trek, et un nom qu'ils ne pouvaient pas protéger avant Netflix. Nous plaisanterions sur le fait de choisir des uniformes qui ressemblent à un officier impérial de Guerres des étoiles, mais ils ont déjà choisi leurs fouilles: camouflage vert, car dans l’espace, personne ne peut vous voir si vous êtes un arbre.

La Force spatiale pourrait peut-être envisager de changer sa devise en «Héritage, mission, culture et danse, mon frère».

Revenir en haut de page