Kodak Black montre la bague « Trump Ties »

Kodak Black montre sa loyauté envers Donald Trump avec une nouvelle bague.

Après que sa peine ait été commuée par l’ancien président, le rappeur «ZEZE» a commémoré l’occasion avec une bague de championnat en diamant portant l’inscription «Trump Ties» sur un côté, tandis que l’autre côté présente ce qu’il appelle sa «date d’émancipation». Il a montré ses bijoux inspirés de Trump sur Instagram Live avec Fat Joe.

«Qu’est-ce que ça dit?» Joe a demandé à laquelle Kodak avait répondu: «Trump est lié!»

Fin janvier, Trump a commué la peine de 46 mois de prison de Kodak pour des accusations d’armes fédérales. S’adressant à Twitter, Kodak a remercié le président. «Je tiens à remercier le président @RealDonaldTrump pour son engagement en faveur de la réforme de la justice et du raccourcissement de ma peine», a-t-il tweeté. « Je tiens également à remercier tout le monde pour leur soutien et leur amour. Cela signifie plus que vous ne le saurez jamais. Je veux continuer à redonner, à apprendre et à grandir. »

En plus de sa chevaliere personnalisée, Kodak a célébré son retour à la maison avec un ensemble d’accessoires glacés du bijoutier Johnny Dang, y compris une grille en diamant avec des pierres rubis, une Rolex Presidential en or blanc 18 carats et un masque et un étui sans diamant COVID.

Pendant ce temps, le rappeur de Floride continue de redonner à sa communauté. Plus tôt ce mois-ci, il a offert de payer les frais de scolarité pour les enfants de deux agents du FBI qui ont été abattus dans l’exercice de leurs fonctions. Il a également annoncé qu’il lancerait une bourse de 100000 $ à l’Université Nova Southeastern en l’honneur de Meadow Pollack, l’une des victimes de la fusillade de masse de Parkland en 2018.

« Ils [were] jeunes et aucun d’entre eux ne méritait cela. Ils n’étaient pas dans cette vie pour être tués », a déclaré Kodak lors d’une cérémonie d’hommage à l’école secondaire Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride, dimanche, marquant le troisième anniversaire de la fusillade de masse qui a coûté la vie à 17 personnes.

Malgré sa commutation, ses malheurs juridiques ne sont pas terminés. Le jeune homme de 23 ans fait toujours face à une accusation de crime de conduite sexuelle au premier degré en Caroline du Sud.

Revenir en haut de page