Kanye West parle de la plateforme présidentielle, s'oppose à l'avortement, aux vaccins et à Biden

Kanye West a présenté sa future plateforme présidentielle, dénonçant l'avortement et les vaccins dans une nouvelle interview avec Forbes. Il a dit qu'il se présenterait en tant qu'indépendant ou, dans une course n'impliquant pas Donald Trump, en tant que républicain. Il a ajouté qu'il se présenterait sous une nouvelle bannière, la fête d'anniversaire, avec les conseils d'Elon Musk et d'un colistier peu connu de Michelle Tidball, un prédicateur du Wyoming qui semble travailler en tant que «coach de vie biblique».

West a fait des allers-retours pour savoir s'il soutenait toujours Trump, affirmant qu'il avait perdu confiance en le président en partie parce qu'il s'était «caché dans le bunker» pendant les manifestations de Black Lives Matter. Mais West a réservé son vitriol aux démocrates et à Joe Biden, critiquant l'affirmation de Biden selon laquelle «vous n'êtes pas noir» si vous envisagez de voter pour Trump. (Biden s'est excusé pour la remarque.) West a dit Forbes«Je ne dis pas que Trump est sur mon chemin, il peut faire partie de mon chemin. Et Joe Biden? Comme allez mec, s'il te plait. Tu sais? Spécial d'Obama. Spécial de Trump … Joe Biden n'est pas spécial. "

De plus, accusé de diviser les électeurs noirs qui voteraient autrement démocrate, West a déclaré que c'était «une forme de racisme et de suprématie blanche et de contrôle blanc de dire que tous les Noirs doivent être démocrates et de supposer que je suis moi-même en cours d'exécution. diviser le vote. "

West a également révélé qu'il avait des symptômes de COVID-19 en février et souffrait de «frissons, tremblements dans le lit, douches chaudes». Néanmoins, il est «extrêmement prudent» quant à la perspective d'un vaccin. "Beaucoup de nos enfants" sont "vaccinés et paralysés", a déclaré West sans apporter son soutien à la demande. Il a appelé les vaccins «la marque de la bête», ajoutant: «Ils veulent mettre des frites en nous, ils veulent faire toutes sortes de choses, pour faire en sorte que nous ne puissions pas franchir les portes du ciel.»

Interrogé sur la manière de lutter contre COVID-19, West a suggéré de «prier pour la liberté» et «d'arrêter de faire des choses qui rendent Dieu fou».

Selon l'interview, West pense également que «les Planned Parenthoods ont été placées dans les villes par des suprémacistes blancs pour faire le travail du diable». Il a dit qu'il était "pro-vie parce que je suis le mot de la Bible". Il a fait l'éloge de Trump parce qu'il est «le président le plus proche que nous ayons eu depuis des années pour permettre à Dieu de faire toujours partie de la conversation».

Au sujet du meurtre et de la désunion raciale de George Floyd, West rappela à l'intervieweur Randall Lane sur le besoin de «prier et de guérir». Il a fait allusion aux limites de l'éducation et a déclaré: "Nous n'allons pas déchirer la Constitution, ce que nous allons faire, c'est modifier." (Il n'y a pas eu d'amendement constitutionnel depuis 1992.) West a également semblé faire allusion à une politique de réparations, disant: «Passons au-delà de toute la conversation sur le racisme, donnons aux gens 40 acres et une mule, donnons un peu de terre, c'est la plan."

Malgré l'annonce de sa candidature sur Twitter le 4 juillet, Kanye West n'a pas déposé sa candidature auprès de la Commission électorale fédérale, selon les informations consultées par Pitchfork. West croit qu'il peut attendre environ 30 jours avant de manquer la date limite d'inscription pour la plupart des États, a-t-il déclaré Forbes, bien qu'il pense que les délais peuvent être flexibles en raison du coronavirus.

Lire l'intégralité de l'interview, intitulée «Kanye West dit qu'il a fini avec Trump – ouvre sur la candidature de la Maison-Blanche, les dommages à Biden et tout le reste», à Forbes.


Kanye West promeut une éventuelle élection présidentielle depuis 2015, lorsqu'il a annoncé son intention de se présenter en 2020 aux MTV VMA. Depuis lors, il a proposé une course 2024. Dans une récente interview avec GQ, West semblait effleurer ses plans pour 2020, indiquant qu'il voterait pour Donald Trump.

Lisez le long métrage de Pitchfork «The Plight of the Kanye Superfan», ainsi que «Kanye West et Why the Myth of‘ Genius ’Must Die» sur le Pitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page