Johnny Rotten des Sex Pistols dit qu'il vote pour Trump aux élections de 2020

John Lydon, alias Johnny Rotten, photo d'Amanda Koellner

Au cas où son t-shirt ne le donnerait pas, l'ancien leader des Sex Pistols Johnny Rotten, alias John Lydon, soutiendra Donald Trump lors de la prochaine élection présidentielle américaine.

Dans une vaste interview avec L'observateur, Lydon a déclaré qu'il "serait stupide de ne pas" soutenir Trump, ajoutant: "Il est le seul choix judicieux maintenant que (Joe) Biden est debout – il est incapable d'être l'homme à la barre."

Il a cité la gestion de Trump comme étant l'économie, et a déclaré qu'il sympathisait également avec Trump pour avoir été qualifié de raciste. "J'ai été accusé de la même chose, donc je suis offensé pour quiconque a appelé ça." (En 2008, le leader du Bloc Party, Kele Okereke, a accusé Lydon d'une «attaque raciste non provoquée» qui a causé à Okereke de graves ecchymoses au visage et des coupures au visage. Les détails de l'incident, qui aurait eu lieu dans les coulisses d'un festival de musique en Espagne, ont été publiés ultérieurement. corroboré par des membres de Foals, Kaiser Chiefs et Mogwai.)

Lorsque l'intervieweur a interrogé Lydon sur le meurtre de George Floyd par la police, Lydon a répondu: «Il n'y a personne que je connais nulle part qui ne dirait que ce n'était pas horrible. Absolument! Cela ne veut pas dire que tous les policiers sont méchants ou que tous les blancs sont racistes. Parce que toutes les vies comptent.

Bien qu'il soit originaire de Londres et qu'il ait été l'un des groupes les plus célèbres de l'histoire du Royaume-Uni, Lydon est devenu citoyen américain en 2013 et réside actuellement en Californie.

Cela dit, le chanteur de «God Save the Queen» a encore des opinions bien arrêtées sur la monarchie britannique. «Mon sentiment à propos de la famille royale est un sentiment de tristesse. J'ai toujours senti que ce sont de pauvres petits oiseaux piégés dans des cages, des cages en or, mais ils sont toujours ensevelis », a-t-il dit L'observateur.

Lydon a ensuite choisi Meghan Markle, la qualifiant de «personne terrible» et de «très mauvaise actrice». Il a ajouté: «Arrêtez d’être juste et suffisant, c’est ce qu’elle doit faire. Elle saute sur une cause. Il existe des cas valables, des personnes authentiques qui ont besoin d'aide. »

Revenir en haut de page