John Digweed sur les subtilités d'une performance de festival en réalité virtuelle et l'impact du COVID-19 sur la musique de danse [Interview] – EDM.com

John Digweed fait partie d'une race rare de DJ de musique électronique qui ont fait leurs preuves dans le temps – un vétéran de la musique dance prospérant dans l'industrie de la musique depuis près de trois décennies, sans compromettre la qualité et l'intégrité de son son.

L’une des réalisations notables de Digweed est la production de la toute première compilation commerciale pour une boîte de nuit en partenariat avec un autre artiste emblématique Sasha. C’est dire que Digweed n’a pas eu grand-chose à faire dans l’histoire de la danse moderne.

Bien sûr, comme la pandémie de COVID-19 a rompu la force vitale de l'industrie musicale des événements musicaux en direct, comme la plupart des DJ, Digweed a dû s'adapter. Cela vient avec l’hébergement de diffusions en direct régulières, la lecture de festivals virtuels, le remplissage du vide des heures vides une fois passées sur la route ou en club, et la prise de décisions difficiles sur le moment et la manière de reprendre les événements en direct.

EDM.com a récemment rencontré Digweed pour discuter de tout cela et plus encore. Lisez à l'avance pour notre conversation.

EDM.com: Vous avez récemment fait une performance en réalité virtuelle (VR) pour le festival Lost Horizon. Comment était-ce?

Digweed: Ça s'est bien passé. J'ai arrangé un écran vert pour le tournage et j'ai fait tout le tournage par moi-même. Pendant des périodes comme celles-ci, vous devez vous adapter à la situation qui vous attend et offrir le meilleur de vous-même en tant qu’artiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page