John Digweed lance Quattro II, un voyage symphonique à quatre disques: Écoutez – EDM.com

En avril dernier, DJ et producteur vétéran John Digweed a emmené son public dans un voyage symphonique avec Quattro. La compilation de quatre disques a permis au pilier britannique de gagner des éloges de masse pour la production. Près d’un an plus tard, les penchants musicaux de Digweed l’ont conduit à créer une suite, bien intitulée Quattro II.

Comme son prédécesseur, Quattro II trouve Digweed mettant en valeur une large liste d’artistes talentueux et met en lumière Robert Babicz, qui a produit le quatrième et dernier album de la série. Le projet emprunte également à son prototype en conservant les mêmes titres de chaque mix unique: Soundscape, Tempo, Redux et Juxtaposition.

Soundscape incarne les émotions euphoriques qui se trouvent dans la musique. Ici, nous entrons en contact avec des synthés cinématographiques, des ondes sonores hypnotiques, des oscillations acides, des séquences émotionnelles et des voix obsédantes. Les artistes prêtant leurs talents sur ce mélange comprennent Couleur, Josh Wink, Dave Walker, et Quivver.

Dans Tempo, les textures ambiantes s’estompent pour laisser place à des grooves hypnotiques et à des vibrations mélodiques. Les 13 morceaux trouvés sur Tempo repoussent les limites avec des pauses acides et atmosphériques de type Jim Rivers, Acid Rockers, et Blaktone et Florian Kruse. Agissant comme une première partie avant l’événement principal, Tempo passe en toute transparence au troisième disque.

En tant qu’événement principal, Redux donne envie au corps de la piste de danse. Les rythmes palpitants du club cèdent finalement la place au comedown de fin d’heure de la maison du bien-être, des pauses scolaires et des futurs grooves. C’est ici que l’on retrouve Digweed dans son élément, apportant ses talents dans cinq des 12 coupes sur Redux. Aux côtés de Digweed sont Stelios Vassiloudis, Nick Muir, et Guy Mantzur et Khen.

Enfin, Juxtaposition met en lumière l’ami de longue date de Digweed, Babciz. Le maître allemand de l’ingénierie audio garde son meilleur pour la fin, organisant 12 pistes originales pour Juxtaposition. L’œuvre originale mêle les textures ambiantes à l’électronique futuriste, encapsulant parfaitement le voyage symphonique qui est Quattro II.

John Digweed’s Quattro II est sorti maintenant. Vous pouvez acheter la compilation ici et l’écouter ci-dessous.

SUIVEZ JOHN DIGWEED:

Facebook: facebook.com/djjohndigweed
Twitter: twitter.com/djjohndigweed
Instagram: instagram.com/djjohndigweed
Spotify: spoti.fi/3v6kgne