Jeff Ament de Pearl Jam ne se sent pas à l’aise de jouer des spectacles en salle « où vous vérifiez les cartes de vaccination »

Dans une nouvelle interview avec Conséquence et Kyle Meredith avec…, le bassiste de Pearl Jam, Jeff Ament, a parlé de son désir de repartir en tournée ainsi que des obstacles qui subsistent. Il a exprimé son inconfort à l’idée de jouer à l’intérieur, en disant: « Je ne sais tout simplement pas si je veux sortir et faire 30 spectacles où vous vérifiez les cartes de vaccination. »

Ament faisait la promotion de son nouvel album, Je devrais être dehors, qui est sa deuxième sortie solo de la pandémie. Il est également entré dans les plans de Pearl Jam pour une grande tournée. « En fait, nous avons joué un peu, comme il y a trois semaines, quatre semaines à Seattle. Nous venons d’entrer dans une chambre. Nous ne jouions aucune chanson. Nous venons de jammer, et c’était tellement beau. Cela m’a tellement manqué. Et nous avons parlé un peu de ce que tout le monde ressentait.

Il a poursuivi: «Nous avons quelques choses au crayon pour l’année prochaine. Espérons que cela [COVID-19] variante et quoi qu’il se passe avec les vaccinations et tout ça, j’espère que nous arrivons à un tournant. On a l’impression que nous sommes toujours en train de vaciller sur le bord de cette chose. Si nous passons à un tournant, espérons que nous atteindrons la fin de l’hiver, le début du printemps avec une tournée, ou une étape, au moins. Nous sommes impatients de le faire.

Mais Ament n’est pas sûr que cela puisse être fait en toute sécurité pour le moment. « La plupart des spectacles que nous devons rattraper – les deux étapes : l’étape européenne et l’étape américaine – la plupart de ces spectacles sont en salle. Je ne sais pas si je veux sortir et faire 30 émissions où vous vérifiez les cartes de vaccination. J’espère que nous pourrons être assez intelligents pour pouvoir simplement prendre le virage et d’ici mars, nous basculerons et tout le monde peut se sentir bien de voyager et d’amener 20 000 personnes dans un espace.

Ses inquiétudes semblent confirmées par les événements récents. Les Foo Fighters ont exigé que les fans soient vaccinés, ce qui a conduit à une confrontation avec les anti-vaccins et n’a pas empêché un test COVID positif dans leur propre camp. Et les précautions peuvent ne pas suffire. Un festival début juillet aux Pays-Bas qui s’est tenu à l’extérieur et exigeait une preuve du statut COVID-19 négatif a récemment été lié à plus de 1 000 nouveaux cas.