Greta Van Fleet dissèque la bataille de Garden’s Gate Track by Track: Stream

Dans notre fonction Track by Track, les artistes guident les auditeurs à travers chaque morceau sur leur dernière version. Ici, Greta Van Fleet tire le rideau sur le nouvel album du groupe, La bataille à Garden’s Gate.

Greta Van Fleet a connu une ascension fulgurante après avoir éclaté en 2017 avec leur single «Highway Tune» et deux EP, suivis de leur premier album en 2018, Hymne de l’armée pacifique.

Les jeunes rockers du Michigan ont maintenant sorti leur deuxième album très attendu, La bataille à Garden’s Gate, fournissant Conséquence du son avec une répartition exclusive piste par piste.

L’album trouve Greta Van Fleet s’étendant au-delà du modèle hard-rock de leurs œuvres antérieures – et des comparaisons fréquentes de Led Zeppelin qui l’accompagnaient. Des éléments de rock progressif et de glam permettent une écoute plus mature et engageante, avec un style de production éclectique donnant à l’ensemble un éclat cinématographique.

Les titres et paroles des chansons restent vagues et légèrement mystérieux. À l’instar d’un LP rock classique des années 70, l’opus conceptuel se cache sous la surface, pour être découvert sur de multiples écoutes.

Dans le récapitulatif piste par piste de La bataille à Garden’s Gate, le groupe donne des détails sur la signification des 12 chansons de l’album, qui se concentrent sur des thèmes d’espoir et d’optimisme.

Diffusez l’intégralité de l’album et lisez la répartition piste par piste du groupe ci-dessous.

«Chaleur au-dessus»:
Il n’y a aucune chance pour une interprétation erronée de «monter vers les étoiles comme un seul». Bien qu’il commence l’album, le récit de La bataille à Garden’s Gate conclurait par «Heat Above». L’album est principalement composé des défis auxquels l’humanité est confrontée, toujours avec une nuance d’espoir. Mais «Heat Above» est l’idée de l’utopie humaine.

«À ma façon, bientôt»:
«My Way, Soon» est une chanson de liberté. C’est un rappel que nous avons tous une pensée indépendante et la capacité de suivre notre muse, à tout moment et de toute façon. C’est le seul morceau de l’album qui ne fait pas partie du récit sous-jacent… ou peut-être que c’est le cas.

«Cloches cassées»:
«Broken Bells» consiste à perdre notre innocence première face au monde. Lorsque nous sommes amenés à cette vie, l’âme est parfaite. Mais face aux tribulations de notre société créée par l’homme, le moi est endommagé en travaillant dans les limites de celle-ci.

«Construit par les nations»:
Quand les garçons partent en guerre. Une mutinerie qui raconte une unité de jeunes soldats renégats déconcertés, alors qu’ils marchent dans la gueule de l’enfer. «Built by Nations» se penche sur des thèmes difficiles tels que les bosses militaires, la fabrication de machines à tuer et l’esprit d’un guerrier.

«Âge de la machine»:
Comme «Heat Above» est l’histoire de l’homme parfait (le monde à l’intérieur de The Garden’s Gate), «Age of Machine» est à peu près tout ce qui se trouve à l’extérieur. Nous explorons les archétypes de la cupidité, de l’industrie, de l’industrie de la guerre et de l’hypnose du 21e siècle. Dans l’ensemble, nous avons besoin de guérison; débranchez-le de la source.

«Larmes de pluie»:
«Tears of Rain» est la communication entre nos âmes et une puissance supérieure. Il s’agit d’un peuple primitif ravagé par une sécheresse d’espoir. Notre inspiration pour l’outro est venue de notre amour de la musique soul.

«Accords Stardust»:
Parfois, l’inspiration la plus rudimentaire suscite une énergie. Cette chanson est issue de deux accords fondamentaux joués en répétition. À partir de là, cette chanson a évolué. Il a pris de nombreuses formes en studio jusqu’à ce que nous en coupions la moitié pour ajouter une introduction importante.

«Light My Love»:
«Light My Love» parle des subtilités de la passion. C’était le premier morceau que nous avons enregistré pour tester notre compatibilité avec le producteur Greg Kurstin. À partir de là, nous savions que nous ferions l’enregistrement avec lui.

« Caravelle »:
Caravel témoigne de la nature exploratoire de l’homme et de la quête de la curiosité. Il semble que nous ne reculerons devant rien pour tout savoir. C’était l’une des deux dernières pistes ajoutées à l’album au milieu de la pandémie.

«Les Barbares»:
« The Barbarians » était le dernier ajout à l’album. Il s’agit de la mort de l’innocence. Une jeunesse gâtée par l’industrie de la guerre.

«Trip the Light Fantastic»:
«Trip the Light Fantastic» concerne le spiritisme au plus haut niveau. C’est un rappel que nous ne sommes pas liés à nos êtres terrestres. Cat Stevens a eu une influence subconsciente sur cette piste.

«Le poids des rêves»:
«The Weight of Dreams» reprend l’histoire de la cupidité. Sa circonstance métaphorique est celle de la ruée vers l’or en Californie au milieu du 19e siècle. Il s’agit de la soif inextinguible de puissance de l’homme. La sortie de la chanson est la conclusion de l’album, que nous jouons en live depuis longtemps sous le surnom de «Black Flag Exposition». À partir de là, nous avons pris le concept et l’avons transformé en une pensée complète.

Merci à Greta Van Fleet pour ses remarques réfléchies concernant chaque piste. Vous pouvez récupérer une copie de La bataille à Garden’s Gate via le magasin de produits dérivés du groupe ou Amazon, et regardez notre récente interview vidéo avec le chanteur Josh Kiszka et le bassiste Sam Kiszka ci-dessous.

Revenir en haut de page