Felix Jaehn sur la normalisation de la conversation autour de la santé mentale: "Il y a de la lumière au bout du tunnel" [Interview] – EDM.com

Enfermé dans un village balnéaire d'Allemagne à côté de la maison de sa mère, Felix Jaehn n'a aucune plainte. Il se promène dans la campagne, prépare les repas avec sa famille et jardine dans son jardin. Le week-end dernier, il a fêté son anniversaire avec un week-end au Danemark. C'est presque comme s'il était un homme normal de 26 ans, donnant une touche de Freaky Friday à son style de vie de DJ superstar typique.

Ce changement vient étonnamment comme un soulagement pour Jaehn. En 2015, à seulement 20 ans, il s'est retrouvé lancé hors de son petit village de 100 personnes et dans un programme de tournées mondial, après la sortie désormais certifiée triple platine de son remix de OMI"Cheerleader". Depuis lors, c’est la vie sur la voie rapide, la sortie de son premier album, le double face je, en 2018 et jouer deux – parfois même trois – spectacles en une seule journée.

Tout s'est arrêté brutalement cette année, lorsque Jaehn a commencé à ressentir de l'anxiété et des crises de panique provoquées par les changements rapides provoqués par une carrière dans l'industrie de la musique. Il a essayé la thérapie, la méditation et même l'hypnose, et en décembre, il s'est rendu dans un monastère bouddhiste pour une retraite de pleine conscience. Avec la bonne routine efficace et une nouvelle perspective de la vie, Jaehn est maintenant de retour à l'écriture et à la sortie de musique de son home studio sur la côte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page