Écoutez les nouvelles chansons de Braids « Slayer Moon » et « 2020 »

L’année dernière, Braids est revenu sur le devant de la scène pour sortir son quatrième album studio, Offrande de l’ombre. C’était leur premier album en cinq ans et, sans surprise, il semble que le groupe ait écrit plus de musique que nécessaire pour l’album. Alors aujourd’hui, Braids dévoile deux nouvelles chansons issues de ces mêmes sessions d’enregistrement: «Slayer Moon» et «2020». Diffusez-les ci-dessous.

«Slayer Moon» est un son pop-rock mélodramatique avec une guitare menaçante (mais épargnante), des touches aériennes et une performance vocale d’enfer qui rappelle St. Vincent. Selon Braids, la chanson a été inspirée par un étui de téléphone Sailer Moon qu’ils ont acheté à Tokyo lors d’une tournée au Japon. «En grandissant, j’étais obsédé par Sailor Moon, en particulier par la capacité de transformer comme par magie une fille normale en une Sailor Scout mystique et puissante, prête au combat pour combattre les forces perverses du monde», ont-ils déclaré dans un communiqué. .

D’une certaine manière, «2020» est tout le contraire de «Slayer Moon», peut-être parce qu’il a été écrit en 2017 après une longue période de solitude. «J’étais avec des amis, mais mon cœur était solitaire et avide de camaraderie, mon corps confondu avec la méconnaissance des rencontres nouvelles et superficielles», a expliqué Braids. «J’avais beaucoup médité pendant ce temps, traçant une ligne à travers le centre de mon corps, un processus de regard vers l’intérieur vers lequel je vire quand je prends le temps de m’asseoir. J’ai intitulé la chanson «2020» en 2020. Revisiter les paroles de la chanson à travers les yeux de notre réalité présente a touché une corde sensible chez moi. Je me sentais aussi proche de la chanson que lorsque je l’avais écrite pour la première fois. Je trouve que je me pose des questions similaires pendant cette pandémie, sans mes amis, ma famille, mes structures familières.

Si vous ne pouvez pas vous lasser de ces nouvelles pistes, cela vaut la peine de revenir sur l’année dernière Offrande de l’ombre dans son intégralité, en particulier des chansons remarquables du LP comme «Young Buck» et «Eclipse (Ashley)». Sinon, alors peut-être la pleine longueur de l’art-rock de Braids en 2013 S’épanouir // périr ou leur dossier maussade Au fond de l’iris – l’un des meilleurs albums de 2015 – résonnera mieux à la place.

Revenir en haut de page