DaBaby réagit au contrecoup de commentaires homophobes

DaBaby s’en prend à ses détracteurs à la suite de ses commentaires controversés.

Alors qu’il était sur scène à Rolling Loud Miami dimanche, le rappeur « Ball If I Want To » a fait une série de commentaires ignobles qui étaient offensants pour la communauté LGBTQ+.

« Si vous ne vous présentez pas aujourd’hui avec le VIH, le sida, l’une de ces maladies sexuellement transmissibles mortelles qui vous feront mourir dans deux, trois semaines, allumez un allume-cigare », a déclaré DaBaby à la foule. « Les gars, si vous ne sucez pas la bite sur le parking, allumez les lumières de votre téléphone portable. »

Son DJ a également ajouté: « Certains d’entre vous sont tous aussi suspects qu’un enfoiré, soyons réalistes. »

Maintenant que la vidéo est devenue virale et a déclenché une réaction violente, DaBaby s’attaque à ce qu’il appelle « la merde Internet du cul faible ». S’appuyant sur son histoire Instagram, il a expliqué que son émission en direct était destinée aux spectateurs et non à ceux qui regardaient en ligne.

« Ce que je fais lors d’un spectacle en direct, c’est pour le public du spectacle en direct », a-t-il déclaré. « Cela ne se traduira jamais correctement pour quelqu’un qui regarde un petit clip de 5 à 6 secondes de son putain de berceau sur son téléphone. Ça ne marche pas comme ça.

Il affirme que ses propos étaient « tordus » et qu’il ne discrimine pas quiconque vient à ses spectacles, gay ou hétéro. « Tous mes fans à l’émission, les homosexuels et les hétéros, nous avons monté le f ** k », a-t-il ajouté. « Mon garçon qui était sur le devant de la scène est parti là-bas, lui demande. Nous avons été tournés toute la nuit. Mon garçon avait le haut court, au premier rang. Il est là-bas dans cette jungle, dans cette eau. Il connaissait les mots. Je l’ai vu. J’étais en train de rapper ces salopes avec lui.

Il a tenté de clarifier ses propos. « J’ai dit que si vous n’avez pas le SIDA, allumez un téléphone portable. J’ai dit que si tu n’es pas nul sur le parking, allume ton téléphone portable pour que je puisse laisser tomber ma prochaine chanson. Je n’allais pas faire de diatribe. C’est ce qu’on appelle un appel à l’action. C’est comme ça que ça s’appelle, parce que je suis un artiste live. Je suis le meilleur artiste live. Je suis le tueur du spectacle vivant.

Selon DaBaby, ses fans n’ont pas le SIDA parce qu’ils ne sont pas des « méchants gays » ou des « junkies ».

« Même mes fans gays, n’ont pas de putain de sida, de connards stupides. Ils n’ont pas le SIDA. Mes fans gays, ils prennent soin d’eux-mêmes », a-t-il déclaré. « Ils ne vont pas pour ça. Ce ne sont pas de vilains nigauds gays. Ce ne sont pas des drogués. Mes fans gays, ils ont de la classe. Ils ne sucent pas de bite dans aucun parking. Tu dois avoir une chambre. Un bon hôtel 5 étoiles. Tu dois attendre pour aller au berceau. S’ils sont fan de moi, ils sont sur une grosse merde de chien. Nous n’allons pas juste pour rien. Même mes fans gays ont des standards.

Il a continué à rejeter les critiques. «Cette merde ne vous concerne pas du tout. Ne dérange pas mes putains de fans gays. Tu n’es pas censé l’avoir. Ce n’est pas censé se traduire par un petit clip de 6 secondes sur le téléphone portable. De toute façon, tu n’es pas censé voir cette merde.

TI est venu à la défense de DaBaby à la suite du contrecoup, en commentant: « Si Lil Nas X peut botter sa merde en paix… Dababy devrait le faire. »

Pour ajouter plus de carburant au feu, DaBaby a mis en colère certains fans en faisant sortir Tory Lanez lors de son set Rolling Loud, qui a suivi la performance de Megan Thee Stallion.