Chanson de la semaine: Trio hip-hop d’Indianapolis 81355 Enterrez le passé dans l’espoir d’un avenir meilleur sur « Capstone »

Song of the Week se décompose et parle de la chanson que nous ne pouvons tout simplement pas sortir de notre tête chaque semaine. Retrouvez ces chansons et plus encore sur notre liste de lecture Spotify Top Songs. Pour nos nouvelles chansons préférées d’artistes émergents, consultez notre liste de lecture Spotify New Sounds. Cette semaine, le trio hip-hop 81355 revient avec le deuxième single de ses débuts à venir.

S’il y a une impression initiale à tirer du trio hip-hop 81355, composé de trois incontournables de la scène musicale d’Indianapolis (Sirius Blvck, Oreo Jones et Sedcairn Archives), c’est que la bonne musique peut venir de n’importe où. Il est courant de voir des artistes sortir des agrafes attendues – Los Angeles, New York, Chicago, Atlanta et Nashville – et, si souvent, il est plus difficile de trouver des gemmes comme 81355. Cet effort de collaboration a déjà commencé à gagner du terrain – leur premier album en tant que groupe sortira le 28 mai le 37d03d, le label co-fondé par Justin Vernon de Bon Iver et Aaron et Bryce Dessner de The National.

Le dernier single du groupe, « Capstone », est un morceau étrange et trompeusement doux avec des vers de Sirius et Oreo, accompagné d’un clip vidéo présentant des visuels saisissants du groupe littéralement enterré vivant. La chanson se sent thématiquement en phase avec cet âge actuel: celui d’une nation battue et fracturée, grattant pour guérir des blessures à la fois superficielles et profondes. La chanson est imprégnée de l’expérience noire en Amérique; il se sent aussi inextricablement lié à la pandémie, car une grande partie de l’art de cette époque doit l’être par la nature même de l’existence. Ce sont des histoires à la fois anciennes et nouvelles, mais l’idée de se sentir enterré vivant sous le poids de toutes est devenue trop familière pour beaucoup.

Il est d’autant plus approprié que le groupe émerge d’Indianapolis, représentant des voix des coins du pays qui sont entendues moins souvent que d’autres. Fièrement idiosyncratique et lié à leurs scènes punk et artistique locales, 81355 (prononcé «Bless») est un rappel convaincant que, si souvent, les choses les plus excitantes du coin pour l’art et la musique ne viennent pas d’une salle de conférence – ils ‘ proviennent de clubs de quartier, de salons et de sous-sols.

–Mary Siroky
Rédacteur collaborateur


Mention honorable

Freddie Gibbs – «Big Boss Rabbit»

Le printemps est là et il semble que Freddie Gibbs est prêt à y sauter. Il vient de sortir un nouveau single intitulé «Big Boss Rabbit» aux côtés d’un clip vidéo granuleux, qui le voient se vanter de ses talents indéniables dans la scène hip-hop. «Big Boss Rabbit» est le troisième single que Gibbs a sorti depuis son partenariat avec Warner Records, après «4 Thangz» avec Big Sean et sa collaboration ScHoolboy Q «Gang Signs». Sur des tambours à piège rapide, Gibbs utilise la nouvelle chanson pour rapper sans arrêt sur les fruits de son travail, l’argent dans sa poche et les bagages de créateurs qu’il transporte. «Je suis le meilleur du monde», glousse-t-il à un moment donné. «Ce sont des faits.» –Nina Corcoran.

Mdou Moctar – «Afrique Victime»

L’artiste touareg psych-rock Mdou Moctar est l’un des meilleurs guitaristes de cette époque, et il est de retour avec plus de nouvelles musiques dans sa manche. Moctar a sorti la chanson titre de son prochain album, Afrique Victime, sortie le 21 mai via Matador, avec un clip vidéo en noir et blanc qui associe des scènes de performances en direct.

C’est le deuxième single que Mdou Moctar a partagé de Afrique Victime, après «Tala Tannam». Ce nouveau cri de ralliement de sept minutes le voit pétrir un groove palpitant et un riff de guitare fascinant dans une base qui stabilise ses chants lugubres. «Le vent né en Tunisie répandu dans toute l’Arabie / Afrique est victime de tant de crimes», chante-t-il. «Si nous gardons le silence, ce sera la fin de nous / Pourquoi cela arrive-t-il?» C’est vertigineux et puissant à la fois, comme un éclat de rock psychique destiné à vous faire pleurer les yeux. –Nina Corcoran

oddCouple – «Reflections» (feat. Jamila Woods)

Le producteur de Chicago oddCouple s’est associé à Jamila Woods pour un nouveau single intitulé «Reflections». C’est la chanson titre de son prochain album solo qui sortira plus tard ce printemps. Bien qu’oddCouple ait une paire de projets respectés sous son propre nom, le compositeur est surtout connu pour son travail de production avec d’autres personnalités de Chi-town comme Chance The Rapper, Noname, Joey Purp, Saba et bien d’autres. Cependant, certains de ses crédits les plus estimés sont pour son travail sur les albums de Woods; il a produit ses débuts en 2016, HEAVN, et a également largement contribué à son suivi de 2019, Héritage! Héritage!.

Dans un communiqué de presse pour «Reflections», oddCouple a surnommé le champion R&B «mon collaborateur le plus fiable», il est donc normal qu’il l’enrôle pour l’aider à introduire ce nouveau chapitre de sa carrière. Le son du DJ est partout, mais cette nouvelle chanson est un morceau néo-soul groovy et légèrement psychédélique avec des charlestons trappés, des tambours tonitruants et des synthés océaniques. C’est joli, captivant et émotionnel à la fois, et il est associé à un clip vidéo plein d’aides visuelles trippantes. –Eli Enis

Saint-Vincent – «La fonte du soleil»

Avant son apparition sur Saturday Night Live ce week-end, St.Vincent a partagé le deuxième single de son prochain album, la maison de papa. La chanson a été coproduite avec Jack Antonoff, qui joue également plusieurs instruments. Kenya Hathaway (la fille de Donny Hathaway) et Lynne Fiddmont assurent les chœurs tandis que Doveman joue de l’orgue. En paroles, «La fonte du soleil» rend hommage aux «inspirations – musicales, personnelles et autres» de Saint-Vincent, selon un communiqué de presse. Parmi ceux référencés dans la chanson: Nina Simone, Joni Mitchell et Tori Amos. la maison de papa doit sortir le 14 mai via Loma Vista Recordings. –Alex Young

Tetrarch – « Bruit négatif »

Les revivalistes montants du nu-metal Tetrarch dévoileront leur nouvel album, Instable, le 30 avril. Avant sa sortie, la formation d’Atlanta a lancé le nouveau single «Negative Noise», une affaire lourde, rappelant l’extrémité la plus extrême du spectre du nu-metal – avec un clin d’œil définitif à Slipknot. «  » Negative Noise « est l’une des chansons les plus lourdes du nouvel album », a déclaré le chanteur Josh Fore. «Il mélange de gros riffs avec des basses épaisses, des tambours extrêmes et certains des cris les plus intenses que j’ai jamais fait. L’un des moments forts de la chanson est Diamond [Rowe]le solo de guitare qu’elle a absolument tué et je sais qu’il fera tourner la tête à tant de gens.

Il a ajouté: «Au niveau des paroles, la chanson parle d’être constamment entouré de négativité et de gens qui essaient de nous tirer dans un million de directions. Plus que jamais, il y a tellement de statique autour de nous, et nous voulions écrire une chanson pour y faire face et bloquer tout le bruit. –Spencer Kaufman

Liste de lecture des meilleures chansons

Découvrez et abonnez-vous à notre liste de lecture Spotify Top Songs.

Revenir en haut de page