Britney Spears répond au documentaire: « J’ai pleuré pendant deux semaines »

Encadrement Britney Spears, le documentaire explorant la tutelle controversée de Britney Spears, a été présenté en première le 5 février. Depuis, presque tout le monde a commenté le film, y compris son père Jamie Spears, des stars des médias et même Justin Timberlake. Cependant, une voix cruciale a été absente du discours sur le documentaire – Britney Spears elle-même – et maintenant elle en parle enfin.

Dans un nouveau message sur Instagram, Spears a révélé qu’elle n’avait vu que des parties de Encadrement Britney Spears. Naturellement, elle l’avait reporté en raison de la nature écrasante de son contenu et de la réponse massive des téléspectateurs. «Ma vie a toujours été très spéculée… regardée… et jugée vraiment toute ma vie», lit-on dans la légende. «Je n’ai pas regardé le documentaire mais d’après ce que j’en ai vu, j’ai été gêné par la lumière dans laquelle ils m’ont mis… J’ai pleuré pendant deux semaines et bien…. Je pleure encore parfois !!!! »

«J’ai été exposé toute ma vie à jouer devant des gens !!!» elle a continué. «Il faut beaucoup de force pour FAIRE CONFIANCE à l’univers avec votre vraie vulnérabilité car j’ai toujours été tellement jugé… insulté… et embarrassé par les médias… et je le suis encore jusqu’à ce jour !!!! Alors que le monde continue de tourner et que la vie continue, nous restons toujours aussi fragiles et sensibles que les gens !!! »

Le post Instagram est accompagné d’un montage vidéo de Spears lançant des mouvements de danse sur l’air de la chanson d’Aerosmith «Crazy» à la maison. Voir le clip complet et la légende ci-dessous.

L’année dernière, Spears a approuvé le mouvement #FreeBritney, tentant d’arracher le contrôle financier de sa vie à son père. Depuis lors, un juge a rejeté les objections de Jamie à une co-tutelle et Spears a demandé que son père soit entièrement démis de ses fonctions de conservateur. Jamie voit les choses différemment, cependant, et a déclaré qu’il «n’aimerait rien de plus que de voir Britney ne pas avoir besoin d’une tutelle», mais que cela dépendait qu’elle dépose une pétition pour y mettre fin.

Revenir en haut de page