« Be Unique and Be Relentless »: Destructo sur sa croissance en tant que producteur de musique, nouvelle chanson avec TroyBoi – EDM.com

Depuis qu’il a fait ses premiers pas dans le monde de la dance music au début des années 90, le célèbre producteur et entrepreneur Destructo a tout fait.

Du DJ dans les plus grands festivals de musique du monde à la direction de la célèbre marque All My Friends en passant par la fondation de la légendaire série HARD, Destructo change la donne à chaque aventure. Sa dernière sortie musicale le trouve en train de sortir un single collaboratif avec sa collègue superstar de la musique électronique TroyBoi.

Leur nouvelle chanson « You’re The One For Me » est un bop estival de bien-être qui rappelle l’enfance de Destructo à la Nouvelle-Orléans. Avec un rythme et une mélodie d’influence disco, le morceau fusionne parfaitement funk et house dans un mélange unique. Le single est également arrivé aux côtés d’un clip officiel réalisé par Alex « GRIZZ » Loucas.

Pendant le week-end du Sunset Music Festival de Tampa, nous nous sommes assis avec Destructo avant sa performance scintillante pour parler de la production musicale, de la collaboration et de son histoire unique.

EDM.com : Vous avez sorti un nouveau single avec TroyBoi. Certains pourraient dire qu’il s’agit d’une collaboration particulière, dans le sens où votre musique est ancrée dans la house et celle de TroyBoi dans la trap. Comment est née la chanson ?

Destructeur : J’ai toujours été un grand fan de lui et un supporter, et je l’ai réservé une tonne. J’ai l’impression que dans ce style de musique, il est l’un des meilleurs. Je dis toujours qu’il a les meilleures gouttes. Ils sont toujours uniques et intéressants. Et puis quand je l’ai rencontré, c’est un gars tellement gentil, on s’est bien entendu et on a toujours été amis.

Il m’envoyait de la musique sur laquelle il travaillait avec des trucs rétro, et je me disais : « J’ai cet album avec lequel j’ai toujours essayé de jouer. » C’était un disque de retour sur lequel nous avons également obtenu les droits pour travailler sur ce morceau. Alors j’ai tout joué, puis je le lui ai envoyé, et il a en quelque sorte travaillé avec, et nous l’avons juste envoyé quelques fois. Après un certain temps, c’est venu naturellement.

Il a fait un remix pour moi aussi, pour mon morceau avec Busta Rhymes. Chaque fois que je veux quelque chose d’un peu plus percutant ou intéressant, j’essaie toujours d’intégrer TroyBoi dans le programme. Ouais, nous sommes amis depuis un moment maintenant – je pense plus que tout – c’est juste un bon pote. Je pense que la musique est une chose, mais je pense que notre amitié est plus.

GED.com: Où as-tu rencontré TroyBoi ?

Destructeur : Je ne me souviens pas. Cela devait être à l’un de mes spectacles. Je viens de le réserver, mais je ne me souviens pas de la première fois où je l’ai rencontré. Quand j’ai l’habitude de sortir un de mes disques, comme tu l’as dit, mon truc c’est de la house, mais je trouve que si je demande à quelqu’un de faire un remix—comme un remix génial—c’est cool.

Vous prenez les mélodies et les voix que j’ai et les faites différemment, donc j’ai toujours voulu que Troy fasse quelque chose, alors nous avons fait un petit remix de Busta Rhymes, qui s’appelait « Fuckin Shit Up ». Il en a fait un remix malade. Et puis nous avons juste fait cette chose qui, je pense, est différente pour nous deux, mais c’est comme un album de bien-être en été.

GED.com: Comment était-ce de collaborer avec lui ? Avez-vous envoyé la piste dans les deux sens?

Destructo: Oui, nous n’étions jamais ensemble en studio donc c’était toujours moi qui lui envoyais des trucs. Je lui ai envoyé toute la musique, puis il a en quelque sorte tout assemblé et nous avons continué à aller et venir. Nous travaillons sur cette chose depuis un an, voire plus. C’est vraiment très facile par téléphone et sur les interwebs. Mais c’est toujours mieux d’être ensemble.

Dans les coulisses du clip de "Tu es l'unique pour moi" par Destructo et TroyBoi.

Dans les coulisses du clip de « You’re The One For Me » de Destructo et TroyBoi.

GED.com: Préférez-vous écrire en studio plutôt que de collaborer sur Internet ?

Destructo: C’est toujours mieux d’être ensemble.

GED.com: Quelles sont quelques-unes de vos nouvelles chansons ou artistes préférés que vous écoutez en ce moment ?

Destructo: Tu sais, je viens d’entendre ce mec l’autre jour LSD XOXO. J’ai joué ce morceau hier soir à Salt Lake, intitulé « Mutant Exotic ». J’adore ce truc génial. J’aime aussi beaucoup ce nouveau morceau que Chris Lake a fait avec Riva Starr intitulé « Beat Freak ». Mais oui, LSD XOXO, vous l’avez entendu ici en premier.

GED.com: Quelle est l’une des chansons préférées de la vieille école que vous n’arrivez pas à vous empêcher d’écouter ?

Destructo: Oh mec, il y en a comme un million que je joue toujours. Quand je fais le Sunset Sermon, je joue toujours tous les retours en arrière des années 90. Vous savez, parce que je suis DJ depuis environ 1990, donc j’ai tous ces disques sur vinyle.

Mais je dirais que la seule chanson que j’écoute s’appelle « Together » de Falcon et Thomas Bangalter. C’est une très bonne chanson… Je pourrais aussi dire « Brighter Days » de Cajmere.

GED.com: Que signifie pour vous ce nouveau single ?

Destructo: Les notes de la chanson sont rejouées à partir d’un ancien disque que mon père jouait à la radio. Mon père était programmeur radio et nous vivions à la Nouvelle-Orléans dans les années 80. Il jouait ce disque sur toutes les radios, c’était un gros disque, donc il a juste une place spéciale pour moi. J’ai donc voulu le retourner parce qu’il me rappelle d’être un enfant.

La station de radio de mon père était une station de radio urbaine de premier plan à la Nouvelle-Orléans, alors quand Rick James, The Gap Band, Al Hudson And One Way, Teena Marie et tant de funk sortaient – comme le vrai funk – j’ai pu entendre ça quand j’étais enfant et ça m’a pénétré. J’ai pu en tirer d’une grande piscine. Vous savez, je me suis lancé dans la dance music, mais dans mon cerveau, la façon dont j’évoque la musique est différente de celle de beaucoup de gens parce que j’ai été exposé à tellement de choses différentes quand j’étais enfant.

Destructo et TroyBoi.

Destructo et TroyBoi.

GED.com: C’est intéressant. Je peux entendre les influences funk dans beaucoup de tes morceaux.

Destructeur : Vous savez, ce qui est drôle, c’est que je faisais une interview avec Too $hort sur son podcast – lui et moi avons fait une chanson ensemble. Il disait à ces filles, je jure devant Dieu qu’il a dit ça. Il m’a dit : « Il était deux heures du matin, j’organise ma propre fête HARD dans ma chambre et j’ai mis Destructo. Et les filles ont dit : ‘Ce gars ?' » Et il m’a dit : « Ouais , parce que vos trucs ne sonnent même pas comme de l’EDM. C’est comme du funk. »

C’est bizarre parce que chaque fois que les gens disent EDM, je ne veux jamais avoir de grosses gouttes. Je veux l’avoir plus sexy et groovy. Pour moi personnellement, c’est juste un peu ce à quoi je fais face. Parfois, j’ai l’impression que ça m’enlève peut-être parce que je ne peux pas jouer beaucoup de mes trucs dans les grands festivals parce que mes trucs sont plus groove. J’y pense toujours comme si c’était de la musique de « quatre heures du matin ».

La même chose s’est produite avec YG, lorsqu’il m’a demandé : « De quoi parle la chanson ? » Beaucoup d’artistes qui ont travaillé avec lui me le demandaient aussi – j’ai en quelque sorte appris à évoquer une image… Donc tout mon truc est de se rassembler. Je ne suis pas ton mec normal qui reste assis en studio. J’adore travailler avec TroyBoi, je travaille avec Taiki. Il y a beaucoup de mecs qui m’ont aidé à voir ma vision.

EDM.com : Pensez-vous que ce morceau est différent de vos anciens morceaux, ou est-il similaire mais enveloppé d’une nouvelle manière ?

Destructo: Ouais, je veux dire, ça va, tu sais. Tout ce que j’écris, j’essaie toujours de le faire jouer dans mes sets. C’est un peu différent, cependant. C’est une sorte d’ambiance un peu plus disco.

GED.com: Il y a une croissance inhérente qui a lieu en tant qu’artiste tout au long du processus d’écriture d’une chanson, de l’idée initiale à sa sortie. Cette croissance se prolonge-t-elle dans votre vie personnelle ?

Destructo: Ouais, je pense que oui. Je pense qu’avec moi, je suis vraiment motivé, alors quand j’ai une idée pour quelque chose, je la ramène à la maison et je continue d’essayer de l’améliorer. Je suppose que cela reflète en quelque sorte ma vie parce que je suis constamment en train de rogner.

J’ai un stock de toutes ces petites idées que j’ai commencées avec des gens au fil des ans, et cela reflète aussi ma personnalité parce que je sens que je suis le meilleur quand je collabore avec les gens. Et la clé, c’est qu’en vieillissant, on se rend compte avec qui on peut faire ça et avec qui ça ne marche pas. Par exemple, il y a des gens qui [while] collaborer va complètement tout gâcher, mais quand vous avez la chance d’avoir les bonnes personnes là où l’énergie se rencontre, c’est génial.

C’est ainsi que se passe toute ma vie. Tout ce que je fais est comme ça. Même avec nos soirées, ou si je fais un festival, c’est toujours l’apport de beaucoup de gens.

J’ai l’impression de bien gérer toutes les personnalités aussi. Je sais comment faire pour que tout le monde soit content. J’aime que tout le monde brille, que tout le monde ait son truc. Je pense que c’est comme ça que ça devrait être, mais la plupart des gens veulent que ça tourne autour d’eux, et c’est tout. Et je pense que cela gâche un peu notre scène parce que tout le monde se bat pour aller de l’avant, et je le regarde toujours comme si nous étions tous ensemble. Vous savez, et j’essaie d’amener tout le monde, toujours.

destructeur

Destructo au Sunset Music Festival 2021.

GED.com: Alors, que voudriez-vous que la jeune génération retienne de ce morceau, ou que diriez-vous aux jeunes producteurs qui rêvent de faire carrière dans la musique ?

Destructo: Eh bien, je dis toujours : soyez unique et implacable. Chaque fois que quelqu’un me demande cela, je leur dis, vous devez être différent car tout le monde a déjà été pris. Si vous copiez la musique d’autres personnes, vous aurez peut-être de la chance, mais vous n’allez pas changer la donne. Alors si vous êtes ce type, si vous êtes Trent Reznor ou Prince, ne vous arrêtez pas, quoi qu’il arrive. Si vous savez que vous êtes ce mec, il finira par trouver son chemin. Et c’est tout.

Il n’y a pas de sauce secrète que quelqu’un va mettre sur ta tête, et puis tout d’un coup tu vas exploser. Cela demande un travail acharné et vous devez juste continuer à le battre, puis j’espère que vous pourrez couper avec quelque chose que personne n’a jamais vu auparavant, et puis c’est parti.

GED.com: En regardant vers l’avenir, quels sont tes plans pour l’avenir en ce qui concerne la sortie de la musique ? Des projets pour un album ?

Destructo: Je travaille sur d’autres chansons avec des rappeurs. J’ai de nouveaux trucs pour lesquels Taiki Nulight m’aide, et nous faisons des trucs ensemble. Je travaille aussi sur un autre EP avec tous les rappeurs et j’ai aussi quelques trucs plus funk. Je veux faire des ambiances disco funky puis revenir à plus de house et de rap, mais les chansons s’assemblent en quelque sorte quand elles se réunissent.

GED.com: Une dernière réflexion que vous souhaiteriez laisser à nos lecteurs ?

Destructo: Je suis content d’être de retour. Je suis content que nous soyons de retour. Gardons ça comme ça, tu sais ? Espérons que ce truc ne réapparaisse pas. Vous ne pouvez pas prendre les choses pour acquises.

Mon frère aîné est décédé en 2004, et jusqu’à ce que cela se produise, je n’avais pas cette perspective, vous savez ? Chaque jour est un cadeau. Donc pour moi, j’apprécie tout, tout le temps. Et je pense que toute cette pandémie l’a mis en perspective pour beaucoup de gens – ne prenez pas les choses pour acquises. Tout peut arriver à tout moment, alors profitez de votre vie. Ce n’est pas une répétition générale.

Vous pouvez diffuser « You’re The One For Me » ici.

SUIVEZ DESTRUCTO :

Facebook: facebook.com/destructoAMF
Instagram : instagram.com/destructoamf
Twitter: twitter.com/destructoamf
Spotify : spoti.fi/3cA9M8b

SUIVEZ TROYBOI :

Facebook: facebook.com/troyboimusic
Instagram : instagram.com/troyboi
Twitter: twitter.com/TroyBoiMusic
Spotify : spoti.fi/3wkTdVC