Avi Buffalo accusé de viol par un ancien coéquipier, musique tirée par Sub Pop

Coleman a affirmé que le lendemain de l'incident, elle est tombée sur Zahner-Isenberg, qui l'aurait attrapée et lui aurait dit: «Je sais, je t'ai violée et tout, je suis désolée.»

Le deuxième incident présumé s’est produit lors de la première tournée d’Avi Buffalo. Coleman a déclaré qu'elle avait été informée qu'elle resterait chez la sœur de Zahner-Isenberg une nuit pendant le trek, seulement pour découvrir que les arrangements avaient été faits uniquement pour elle et Zahner-Isenberg, et non pour le reste du groupe. «Dès que j'ai entendu cela, j'ai su que nous partagerions à notre tour un lit», a écrit Coleman. «Cet arrangement m'a mis mal à l'aise car je savais qu'il s'attendait à se connecter avec moi. Elle a continué:

Je ne me souviens pas de l’aggravation de la situation, mais je sais que nous avons fini par avoir des relations sexuelles sur un matelas pneumatique dans le salon de sa sœur. Chaque élément de la situation me mettait mal à l'aise, mais cela a empiré, cette fois en me violant à nouveau en me pénétrant analement sans avertissement. J'avais envie de crier mais nous étions dans l'appartement de sa sœur alors je me suis retenu pendant que les larmes coulaient sur mon visage. Je lui ai demandé ce qu’il pensait faire et il a répondu: «Désolé, je pensais que c’était ce que vous vouliez.»

Tout au long de sa déclaration, Coleman a également décrit d'autres allégations d'inconduite sexuelle, d'abus émotionnel et de harcèlement sexuel. Coleman a déclaré qu'elle avait quitté Avi Buffalo en juillet 2010. «La publication de ces informations personnelles dans le monde était une décision qui m'a pris dix ans à prendre», a-t-elle écrit dans la légende de son message Instagram. Sa déclaration mentionne qu'en quittant le groupe, elle a signé un contrat garantissant qu'elle ne parlerait pas négativement de Zahner-Isenberg ou du groupe en général. «Je ne sais pas si ce contrat est toujours valable», écrit-elle. «Mais honnêtement, je m'en fous. Le temps est écoulé." La déclaration se termine par une vidéo d'une interprétation en mai 2009 d'une chanson qui, selon elle, fait référence au premier viol présumé.

Devin O'Brien a déclaré dans une déclaration à Pitchfork que Coleman lui avait initialement parlé du premier viol présumé l'année où il avait eu lieu. «Rebecca et moi avions un cœur à cœur en 2009 dans lequel elle a partagé les détails de son viol le 22 avril 2009», a déclaré O'Brien dans un courriel. «Nous commençons notre relation de 11 ans et elle voulait être absolument honnête avec moi. Il a dit avoir été informé du deuxième viol présumé dès qu'ils se sont revus en personne. «En ce qui concerne le deuxième cas de viol, je savais que quelque chose n'allait pas quand Rebecca m'a appelé en tournée et m'a dit qu'Avi lui avait parlé, ainsi qu'à tout le groupe, d'un rêve sexuellement explicite qu'il avait fait d'elle», écrit-il. «Elle est venue chez moi juste après son retour de cette première tournée et m'a raconté ce qui s'était passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page